Economie
Mérignac n’était qu’une succession de hameaux à l’époque (7.500 habitants au total) et son économie était dominée par l’agriculture (vin et production laitière notamment).La grande semaine d’aviation qui s’est déroulée du 11 au 18 septembre 1910, sur un terrain de 200 hectares, situé à l’angle des avenues Marcel Dassault (à l’époque chemin d’intérêt communal de Mérignac et Martignas) et de Beaudésert (à l’époque chemin de Beau-Désert), est le point départ historique du développement de la ville.

Cette grande semaine avait suivi de quelques jours le premier vol Paris-Bordeaux de l’histoire (Issy-lès-Moulineaux-Mérignac précisément, avec escales à Orléans, puis Angoulême), réalisé par Jean Bielovucic. L’événement, patronné par le Président de la République Armand Fallières et auquel quatre ministres ont assisté, avait attiré 65.000 spectateurs payants et les chemins de Mérignac menant au champ d’aviation avaient été goudronnés pour la première fois à cette occasion.

Le meeting, qui n’a été rendu possible que par le financement du mécène Adrien Verliac, comportait à l’époque des épreuves de hauteur, de transport de passagers, de vitesse, de distance, etc. Le conseil municipal de Mérignac du 1er octobre 2018 a voté la dénomination de trois nouvelles voies de Vert Castel, en référence à cette grande semaine. Outre l’avenue de la grande semaine (11-18 septembre 1910), les deux autres noms de voies attribuées sont la rue des 29 aviateurs (nombre de concurrents) et la rue Léon Morane (1885-1918), grand vainqueur du meeting.


Informations complémentaires

En savoir plus

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information