éducation
Avec l’arrivée de 700 nouveaux élèves dans les écoles d’ici 2024, l’éducation reste la priorité de la Ville qui affiche un budget global de 20 millions d’euros. Au-delà de l’entretien des classes, elle investit dans la construction de nouvelles écoles, les dote de moyens modernes qui apportent une plus-value éducative, chasse le gaspillage à la cantine et fait de l’épanouissement de l’enfant l’orientation la plus importante de sa politique éducative.

Comment adapter les services et les équipements scolaires aux besoins ? Comment accueillir les élèves près de leur domicile et dans les meilleures conditions possible ? Ces questions ont fait l’objet d’une vaste étude et, en décembre 2018, se sont notamment traduites par l’adoption d’un schéma directeur des équipements scolaires. Ce document permet d’anticiper et d’accompagner la montée en puissance des capacités des écoles et des centres de loisirs.

"L’éducation est et reste le premier budget de la Ville. Mais à Mérignac, nous pensons que bien éduquer ne peut se résumer à une question d’argent. Ainsi, notre Projet Éducatif de Territoire porte des valeurs fortes et innovantes : pour atténuer les effets de la canicule l’été et offrir aux élèves comme aux professeurs des lieux plus agréables, nous prévoyons de « débitumer » les cours de récréation de toutes nos écoles afin de les végétaliser. Ces « cours oasis » seront aussi aménagées afin de mieux partager l’espace entre filles et garçons. Des zones accueillant des jeux diversifiés, que filles et garçons pourront s’approprier, participeront au bon climat scolaire."
Marie Récalde Adjointe déléguée à l’éducation, au développement économique et à l’innovation.

Deux nouveaux groupes scolaires à Mérignac

Ce schéma prévoit d’abord la construction de deux nouveaux groupes scolaires à Mérignac : à Chemin-Long avec la reconstruction de l’école Arnaud Lafon, livrée en 2021, et dans le secteur de Marne-Soleil sur une parcelle adjacente à l’actuel Leroy Merlin. Ce dernier, prévu pour 2024, comptera 10 classes au départ pour arriver à l’horizon 2030 à 17 classes. Le schéma planifie aussi l’extension et la réhabilitation des écoles existantes. Ainsi, une étude est en cours sur le groupe scolaire Jean Macé pour pouvoir accueillir, à la rentrée 2021, de nouvelles classes, un nouveau restaurant scolaire et un accueil de loisirs.

Des travaux d’importance sont également prévus dans les autres écoles :
L’extension pour une classe d’élémentaire à Anatole France (échéance 2022), pour deux classes d’élémentaire à Oscar Auriac (échéance 2021) et une extension/réhabilitation de l’école Jules Ferry, pour rénover les classes et redimensionner les espaces périscolaires et de restauration.

Cet été déjà, 1 599 400 € ont été investis pour des travaux d’entretien (peinture, isolation, rénovation de parking, etc.) dans les écoles primaires et maternelles.

Le point sur les effectifs 2019 / 2020

POUR LES ÉCOLES MATERNELLES : 2080 élèves pour 75 classes
POUR LES ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES : 3 420 élèves pour 130 classes
52 ÉLÈVES accueillis dans des dispositifs ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire)
2 IMPLANTATIONS DE CLASSES D’ÉLÈVES inscrits au CAL (Centre d’Audition et du Langage

À Chemin Long, un nouveau groupe scolaire

À la fin de l’année scolaire 2020, les fondations du nouveau groupe Arnaud Lafon sortiront de terre. Rue du Pradas, sur une parcelle de 12 000 m2 aujourd’hui en friche, il s’agit de construire un bâtiment de 3 000 m2 abritant 19 classes (6 en maternelle, 13 en élémentaire), des locaux pour la restauration, le périscolaire et des espaces extérieurs (cours, préaux, jardin...). Le projet prévoit aussi la construction ultérieure d’un équipement public sportif mutualisé. La livraison du chantier total est prévue pour la rentrée 2021.

CALENDRIER
Mai 2019 : après concours, désignation des architectes du projet
Juillet 2019 : présentation du projet à l’équipe éducative et en Conseil de quartier
Juin 2020 : démarrage des travaux Août 2021 : réception des travaux
BUDGET : 13 086 000 € TRAVAUX : 9 360 000 € ÉTUDES ET HONORAIRES : 1 726 000 € ACQUISITION FONCIÈRE : 2 000 000 €

À Arlac : extension et réhabilitation complète de l’école Marcelin Berthelot

Dans le quartier d’Arlac, les locaux vieillissants de l’école Berthelot ont commencé leur métamorphose sur la base d’une exigence imposée par les élus : l’intégration visuelle du projet au sein du paysage urbain du cœur de bourg.

À terme, le site comptera 15 classes, 2 salles polyvalentes, un accueil périscolaire, une salle d’activités sportives et des espaces extérieurs pour le sport et les récréations. Les travaux se dérouleront en site occupé et prévoiront des relogements par phases.

CALENDRIER :
Juillet 2019 : début des travaux
Septembre 2021 : ouverture de l’école restructurée
BUDGET : 5 586 000 € TRAVAUX : 4 825 000 € ÉTUDES ET HONORAIRES : 761 000 €
Les grands chiffres à l'horizon 2024 Selon le schéma directeur des équipements scolaires réalisé en décembre 2018 :

  • 27 ouvertures de classes prévues
  • 300 nouveaux élèves en écoles maternelles
  • 11 ouvertures de classes dont 7 à construire
  • 410 nouveaux élèves en écoles élémentaires
  • 16 ouvertures de classes dont 10 à construire

  • TAP : 90% des enfants interrogés sont satisfaits !

    Pour répondre à la demande des familles, des conseils d’école et des élèves, Mérignac est restée calée sur le rythme des enfants qui, avec 4,5 jours d’école, bénéficient de 5 matinées pour les apprentissages, mais aussi de nombreuses activités après la classe. En maternelle, pour prendre en compte la fatigue des plus petits, les contenus éducatifs se sont orientés sur la détente et les temps zen. En élémentaire, l’éventail des activités proposées reste très large : arts, culture, sports, jeux, initiation au développement durable, relaxation... 90% des enfants interrogés se déclarent plus que satisfaits !

    LES TEMPS D’ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES EN CHIFFRES

  • Le coût pour la Ville : 525 k€ / an (déduction faite de l’aide de l’État et de la CAF).
  • 277 animateurs et éducateurs auprès des enfants : 223 animateurs et éducateurs municipaux, 54 intervenants extérieurs.
  • 2 800 séances et 170 000 € pour une trentaine d’associations locales.

  • Le plan numérique finit de se déployer dans les écoles

    Parallèlement aux campagnes de travaux sur les bâtiments, le plan numérique achève son déploiement 2016/2020. Il couvre d’ores et déjà les trois quarts des écoles. En maternelle, 400 000 € sont investis sur ces 5 ans pour équiper toutes les classes de maternelle de tableaux numériques. En élémentaire, les classes numériques mobiles remplacent peu à peu les salles informatiques. Au total, un budget de 260 000 € en 2019 !

    2019/2020, LES DERNIERS INVESTISSEMENTS NUMÉRIQUES

  • 2019 : 19 classes de maternelle équipées d’un tableau numérique, 6 classes d’élémentaire équipées d’une classe mobile, 2 d’un vidéoprojecteur interactif
  • 2020 : les 12 dernières classes de maternelle seront équipées d’un tableau numérique.

  • Contre le gaspillage alimentaire : l’école du Parc partage ses bonnes pratiques

    Pesées des déchets alimentaires, installation de tables de tri, sensibilisation des enfants, éducation au goût, formation des agents, les démarches entreprises depuis le début de l’année portent leurs fruits à l’école du Parc.



    Le gaspillage alimentaire a diminué de 24% en moyenne par enfant depuis le mois de janvier. Toute l’école a joué le jeu aussi bien sur le temps du repas qu’en classe avec des visites de plateformes de tri ou des opérations de ramassage des déchets. Ce beau résultat a été fêté le 4 juillet lors d’une journée festive de restitution du travail de l’année, avec au programme : éveil sportif, cross, ateliers, jeux et, en soirée, un pique-nique zéro déchet...

    Le dispositif mis en place à l’école du Parc sera déployé dès la rentrée sur 4 nouvelles écoles, une par secteur scolaire.


    Fini le plastique à la cantine !

    Mérignac anticipe sur une prochaine loi qui va interdire le plastique en restauration collective et, dès la rentrée, supprime des cantines des écoles un certain nombre d’objets en plastique à usage unique. Les barquettes pour le conditionnement et la mise en température ont trouvé des remplaçantes en cellulose. Les gobelets et bouteilles jetables seront bannis des pique-niques, la vaisselle à usage unique sera désormais en carton recyclable et une alternative aux pailles en plastique est à l’étude. À l’horizon 2025, dans les cuisines, les poches de cuisson devront aussi être remplacées par des bacs inox. Le plastique, c’est ter-mi-né !


    Pour aller plus loin

    - Pour un rentrée sereine : consultez le Guide de la rentrée 2019/2029
    - Pour en savoir plus sur l'éducation : contactez le Guichet Unique de Mérignac au 05 56 55 66 00