En novembre 2015, le seuil du milliard d’euros pour les 20 premiers investissements était franchi à Mérignac. Un chiffre remarquable en période de crise ! 2016 a confirmé cette montée en puissance économique, dont la Ville a su créer les conditions. Si cet écosystème local riche prouve la forte attractivité et la crédibilité du territoire, c’est aussi un levier pour l’emploi.

En 2016, la liste des bonnes nouvelles issues des secteurs industriels ou tertiaires à Mérignac est longue : livraison du nouveau Campus technologique de Thales (200 millions d’euros d’investissement, photo ci-dessus) et du centre de maintenance Dassault Falcon Service (un investissement de 20 millions d’euros pour la première phase du projet) ou la décision de Castorama d’investir 30 millions d’euros et de faire construire un nouveau magasin de 17 000 m2... AT Internet a choisi de faire construire son nouveau siège à Mérignac, Ixxi et Axa Wealth Services se sont implantés en ville tandis que l’enseigne Eurasie y inaugure un nouveau magasin. Vous en voulez encore ?

Dassault Falcon Service

À Mérignac Soleil, l’ancien immeuble Planet Saturn a été requalifié pour accueillir trois entreprises, le tout pour 15 millions d’euros et 50 emplois créés !

Un peu plus loin, les travaux du Village Décathlon ont démarré, tandis que plusieurs zones d’activités ont été mises en route et que l’aéroport accueille un nouveau terminal, desservi par le tram à l’horizon 2019. « 2016 est l’année la plus florissante de l’histoire pour Mérignac sur le plan de son développement économique », confirme Alain Anziani. Mais que nous apprennent ces indicateurs fixés sur le vert ?

Les entreprises veulent une adresse à Mérignac

« Cette conjoncture exceptionnelle nous montre que Mérignac est une adresse économique recherchée », fait remarquer le Maire.

« Plutôt que s’implanter ailleurs, les entreprises et les investisseurs préfèrent attendre pour identifier une opportunité foncière ou immobilière à Mérignac. Je pense, par exemple, au nouveau Castorama le long de la rocade : un projet qui date de 8 ans et qui n’émergera pas avant 2019. La présence de nombreuses enseignes, c’est aussi davantage de choix pour les Mérignacais. »
Alain Anziani, Maire de Mérignac

Autre constat important : la Ville lie désormais développement économique et requalification urbaine. « Mérignac met l’accent sur son développement économique depuis le début des années 80 et la livraison du parc Cadera. Bien sûr, ces immeubles vieillissent. Alors nous essayons de convaincre les acteurs économiques d’investir et de requalifier des sites existants plutôt qu’encourager les promoteurs à rechercher des solutions foncières nouvelles », explique le Maire. Et ça marche ! L’ancien immeuble de Planet Saturn a été entièrement repensé pour accueillir trois entreprises différentes. Idem pour le nouveau siège d’AT Internet et pour le projet Castorama.


L'éco en quelques chiffres

• Les 20 premiers investissements réalisés à Mérignac totalisent le milliard d'euros
• Plus de 1 600 entreprises et 4 000 acteurs économiques
40 000 emplois privés et 10 000 emplois publics
• 1 zone commerciale qui attire 10 à 12 millions de consommateurs par an
5,3 millions de voyageurs par an ( 2015 - 5ème aéroport national)



Une ville dans la cour des grands

Le temps où Mérignac était une commune mono-industrielle qui n’intéressait que les entreprises locales est terminé. Bien sûr, l’Aéronautique-Spatial-Défense constitue toujours l’ADN de la ville, et 80 % des transactions immobilières restent endogènes (et concernent des entreprises mérignacaises qui déménagent mais restent à Mérignac), mais on note une nouvelle tendance :
« Mérignac a changé de dimension. Nous arrivons maintenant à garder les centres de décision des entreprises en croissance, y compris quand elles atteignent une dimension nationale ou internationale », souligne Alain Anziani.

Il y a quelques années, Cofinoga inaugurait ce mouvement en décidant de garder son siège à Mérignac. Depuis, d’autres exemples sont venus confirmer ce phénomène : Mérignac est une cour qui intéresse les grands : le laboratoire Acteon, racheté l’an dernier par le fonds Bridgepoint, est resté sur la commune, le courtier d’assurances Filhet-Allard investit régulièrement à Mérignac et constitue maintenant un véritable campus le long de la rocade.

En 2016, convaincu du potentiel local, le siège d’AT Internet, qui aurait pu céder au chant d’autres sirènes, s’est implanté sur la commune. Il en est de même pour Cultura qui est resté sur la ville pour agrandir son site. Enfin, cette année encore, les sièges d’Ixxi et Axa Wealth Services, filiales de deux grands groupes (la RATP et Axa), ont marqué leur préférence pour Mérignac... avec une centaine d’emplois à la clé.

Axa Wealth dans son nouveau site à Mérignac

Les investissements se poursuivent

Un mouvement a été enclenché. Mérignac n’est plus seulement la terre de l’aéronautique : un écosystème autour de l’innovation est en train de se constituer.

Le territoire accueille de plus en plus d’entreprises à très forte valeur ajoutée. Certaines sont nées et ont grandi sur la commune, comme AT Internet, Acteon, E-Device, Unikalo ou VSG. Phénomène nouveau : Mérignac attire des entreprises innovantes qui viennent de l’extérieur. L’an dernier, par exemple, c’est l’agence Sud- Ouest de Tesla Motors, leader mondial de la voiture électrique, qui a décidé d’investir et d’implanter une station de superchargeurs à Mérignac (sur le parking du Novotel).

Attirée par son environnement technologique et la présence d’une main-d’oeuvre très qualifiée, Ixxi Techside, spécialisée dans les transports intelligents, aujourd’hui implantée à Cadera 2.0, a apporté une enveloppe de plusieurs dizaines de millions d’euros pour investir dans la croissance externe.

Pas de doute, Mérignac attire de plus en plus de sièges et de la R&D (Recherche et Développement). Ainsi, dans la zone du Phare, un petit pôle robotique est en train de naître et de s’organiser autour de Génération Robots et DrobotX, qui crée un parc d’attractions spécialisé dans les drones et les robots dans un bâtiment de 1 000 m2. Une niche économique qui ne demande qu’à grandir... et présenter de nouvelles opportunités d’emplois à Mérignac.




Ce qu'ils en disent

Patrice Cain, PDG de Thales :
« Le dynamisme des élus locaux (Ville, Métropole et Région) et la qualité du bassin d’emplois ont été des facteurs importants pour l’installation de notre nouveau campus. Bordeaux et Mérignac sont un pôle d’excellence pour Thales. Le groupe y est implanté depuis 45 ans et nous espérons y être encore dans 45 ans. »

Alexandre Rosette, PDG d'Axa Wealth servicesAlexandre Rosette, PDG d'Axa Wealth Services :
« L’accueil, le soutien, des démarches facilitées : nous avons constaté à Mérignac un réel sens du service aux entreprises. Le site que nous avons intégré correspond à l’ADN d’Axa Wealth Services : clair, vaste, original, capable d’accueillir notre organisation de travail agile et innovante. Dans cet environnement qui nous ressemble, nous allons recruter 130 collaborateurs d’ici 2 ans sur les métiers du digital et de la relation client. »


Pour aller plus loin :
- Retrouvez toutes les actualités économiques en vous abonnant aux newsletters.