Economie
Les Émirats Arabes Unis ont annoncé le 14 novembre, au salon aéronautique de Dubai, leur intention de moderniser leur flotte d'appareils Mirage 2000-9 en faisant appel à Dassault Aviation et Thales.

Le contrat n'est pas encore signé mais l’annonce officielle montre que les parties engagées sont confiantes pour déboucher rapidement sur un accord.

Dassault Aviation, en tant qu'avionneur, et Thales, fournisseur principal de l'avionique des appareils (le siège national de Thales Avionique se trouve à Mérignac), seront les principaux bénéficiaires du contrat. Si le montant du contrat n'a pas pour l’instant été précisé, la modernisation des avions de combat est un marché à part entière. Ces appareils ont une durée de vie de l'ordre de 40 ans et nécessitent à mi-parcours une refonte en profondeur de leur électronique embarquée pour rester à jour.

Les sommes engagées seront donc très significatives. Les forces armées indiennes, par exemple, sont en cours de migration de leur flotte de Mirage 2000-5. Les tout premiers appareils ont été « refittés » en France, même si l'essentiel de la mise en jour se fera en Inde. Le contrat de modernisation a été estimé à 1,4 milliard d’euros, dont 70% pour Thales et 30% pour Dassault Aviation. En France, la DGA (direction générale pour l'armement) a par ailleurs investi un milliard d'euros pour la dernière modernisation du Rafale.


Pour aller plus loin

Site internet de Dassault Aviation,

Ouvrir le site

Abonnez vous à la lettre d'information économique