Services
Les 15 et 22 mars, les Mérignacais retourneront aux urnes. Qui peut voter ? Comment sont élus les maires, les conseillers municipaux et communautaires ? Avant les élections, nous répondons à toutes vos questions.
Coronavirus COVID-19 : informations et recommandations mises à jour au mardi 10 mars

En savoir plus

Qui peut voter ?

Tous les électeurs sont appelés à remplir leur devoir citoyen les 15 et 22 mars. Pour pouvoir voter, il faut être âgé de 18 ans ou plus et être inscrit sur les listes électorales de la commune. La première obligation d’un futur maire ou conseiller municipal est d’ailleurs d’être électeur sur sa commune ou d’y payer des impôts.

À savoir : les agents salariés communaux ne peuvent être élus au Conseil municipal de la commune qui les emploie.


Comment sont élus les maires ?

On ne vote pas pour le maire, mais pour renouveler les membres du Conseil municipal. Ce sont eux, ensuite, qui désignent le maire et ses adjoints. Dans les faits, c’est la tête de liste qui, presque toujours, devient maire de la commune.
Le nombre de conseillers municipaux dépend de la taille de la commune. À Mérignac, ils sont au nombre de 49.


Quel mode de scrutin à Mérignac ?

Depuis 2014, toutes les communes de 1 000 habitants et plus élisent leurs conseillers municipaux au scrutin proportionnel avec prime majoritaire. Mérignac applique ce système : chaque liste doit présenter un nombre de candidats égal au nombre de sièges à pourvoir et alterner hommes et femmes pour une stricte parité. Pour être élue au premier tour, une liste doit atteindre la majorité absolue des suffrages exprimés (soit 50% plus une voix) ou recueillir un nombre de voix égal ou supérieur à 25% des inscrits. Alors, la liste remporte la moitié supérieure des sièges à pourvoir (c’est ce qu’on appelle la prime majoritaire). La moitié restante est partagée à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages, y compris celle qui est arrivée en tête.
Si aucune liste n’est passée au premier tour, un second tour est organisé, auquel cependant ne peuvent participer que les listes ayant franchi la barre des 10% de suffrages exprimés.

À savoir : les listes qualifiées pour le second tour peuvent faire alliance et fusionner.

La liste qui parvient en tête du second tour obtient d’office la moitié des sièges à pourvoir, même si elle ne franchit pas la barre des 50%.


Et les conseillers communautaires / métropolitains ?

Depuis le 1er janvier 2014, toutes les communes sont rattachées à une intercommunalité. Mérignac fait partie de Bordeaux Métropole. Dans les communes de plus de 1 000 habitants, les candidats pressentis pour être conseillers communautaires ou métropolitains, figurent sur le bulletin de vote des élections municipales. Ils sont donc élus en même temps que les conseillers municipaux et selon le même mode de scrutin. La liste communautaire doit, elle aussi, respecter la parité hommes-femmes.

À savoir : un candidat de la liste communautaire doit obligatoirement figurer sur la liste municipale.


Les bureaux de vote de Mérignac seront ouverts de 8h à 19h

1 - École primaire Jules Ferry, 2 rue Aimé Césaire.
Bureaux 1, 2, 3, 4, 5

2 - École primaire de Bourran, 8 rue Léo Lagrange.
Bureaux 6, 7, 8, 9, 10

3 - École Jean Jaures Capeyron, 54 avenue du Bédat.
Bureaux 11, 12, 13, 14, 15, 16

4 - École Edouard Herriot Les Pins, 12 avenue du 19 mars 1962.
Bureaux 17, 18, 19, 20, 21, 22

5 - École Jean Macé, 4 rue Georges Courteline.
Bureaux 23, 24, 25, 26, 27

6 - Maison des Habitants de Beaudésert, 81 avenue des Marronniers.
Bureau 28

7 - École primaire Anatole France La Glaciere, 4 rue Françoise Dolto.
Bureaux 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56

8 - École primaire M. Berthelot Arlac, 115 avenue Aristide Briand.
Bureaux 57, 58, 59, 60, 61, 62

9 - Centre de loisirs du Burck, 9 avenue du Maréchal Foch.
Bureaux 63, 64

10 - École Arnaud Lafon Chemin-Long, 135 avenue de la Somme.
Bureaux 65, 66, 67, 68, 69, 70

11 - École Oscar Auriac Beutre, 198 avenue de l’Argonne.
Bureaux 71, 72, 73


Le saviez-vous ?

  • Mérignac compte 49 conseillers municipaux et 9 conseillers métropolitains.
  • Les élections municipales ont lieu tous les six ans. Pour être maire, il est indispensable d’avoir au moins 18 ans et d’être français.
  • Mars, le mois des élections : les élections municipales ne se sont pas toujours déroulées en mars. Sous les IIIème et IVème Républiques, elles ont eu lieu en mai. Mais sous la Vème, en 1959, le général de Gaulle décide de faire élire un nouveau sénat avant la fin du mois d’avril. Il faut alors avancer les municipales au mois de mars.
  • C’est mieux le dimanche : c’est le code électoral qui le dit, on vote le dimanche et pas un autre jour. L’idée est d’augmenter la participation des électeurs, en leur laissant la possibilité de se déplacer jusqu’aux urnes un jour chômé.