Economie
Quelques mois après Robotics Industry, Azur Drones et quelques mois avant Otonomy Aviation, Flyops, créée en 2009 au sein de Bordeaux Technowest, revient à Mérignac où l’entreprise fait actuellement construire en compte propre, rue André Dousse, face à l’entrée du parc Innolin, un bâtiment de 1.000 m².

Flyops, qui est classée secret défense, se rapproche ainsi d’entreprises historiques de l’Aéroparc comme BEA ou Altep.

Flyops, qui était initialement spécialisé dans la préparation des appareils pour l’aviation d’affaires et l’aviation commerciale, a pris un nouvel élan en 2015 en remportant (avec Bolloré Logistics) l’appel d’offres de 40 millions d’euros par an sur 4 ans pour la préparation de 1.200 aéronefs de l’Etat [Air France était titulaire du marché depuis 40 ans]. De fait, Flyops est passé quasi instantanément de 300.000 à 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et de 5 à 32 collaborateurs.

Sur le plan immobilier, Flyops, à sa sortie de Bordeaux Technowest, avait pris en location 430 m² de bureaux à Mériadeck. La disponibilité de la parcelle de la rue André Dousse lui permet à la fois de se rapprocher de l’aéroport, d’absorber sa croissance, de réaliser une opération patrimoniale et d’envisager de nouveaux projets, confidentiels pour l’instant. L’opération correspond à un investissement de près de 2 millions d’euros.


Informations complémentaires

Pour en savoir plus sur le site de Flyops

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information.