Economie
La SPL Aéroparc et Bordeaux Technowest ont organisé lundi 10 décembre, dans les locaux de leur siège de la rue Marcel Issartier, leur conseil d’administration, sous les présidences respectives d’Alain Anziani, Maire de Mérignac, et d’Andréa Kiss, maire du Haillan.

Pour la SPL Aéroparc, qui gère les locaux des centres d’affaires ABC (2.000 m² ; 21 entreprises ; 98 emplois) et Aeronum (800 m² ; 10 entreprises ; 22 emplois), tous deux à Mérignac, le fait majeur est un taux d’occupation de 100%, les sorties d’entreprises étant immédiatement compensées par de nouvelles entrées ou par des extensions d’entreprises déjà présentes. Une extension du périmètre d’intervention de la SPL (gestion des sites de Bègles et de Blanquefort) est également à l’étude.

Pour Bordeaux Technowest (19 personnes ; budget annuel de 1,9 millions d’euros), qui anime cinq sites dans l’agglomération, le bilan est extrêmement dense, avec, entre autres, l’intégration de nouveaux industriels dans le « tour de table » de la technopole, l’organisation de la 5ème édition d’UAV show, l’accompagnement de 58 start up ou 4 prises de participation pour un montant cumulé de 280.000 euros.

Mais le fait marquant de cette année, à mettre au crédit des deux entités, reste la décision de confier au promoteur Quartus la réalisation, sur un terrain de 6 hectares situé à l’entrée de l’usine Dassault Aviation, le futur Cœur d’Aéroparc. Les bâtiments qui verront le jour permettront d'accueillir le futur siège de Technowest, des locaux pour l’Université de Bordeaux et le pôle de compétitivité Aérospace Valley, ainsi qu’un hôtel d’entreprises, des commerces et des locaux d’activités. Le projet représente un investissement de 20 millions d’euros. La première pierre devrait être posée à l’automne 2019.


Informations complémentaires

Pour en savoir plus sur le site de Technowest

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information.