Economie
La Société Aéroportuaire de Bordeaux-Mérignac a détaillé la semaine dernière par voie de presse son programme d’investissements pour les années à venir.

Selon les projections, le trafic devrait passer de 6,8 millions de passagers en 2018 à près de 10 millions en 2023 (7,5 millions en 2019). Au total, 140 millions d’euros (très largement autofinancés) vont être investis pour augmenter les capacités (passagers et avions), améliorer le confort, la qualité de service et apporter une meilleure accessibilité de cette infrastructure majeure.

Plusieurs chantiers seront lancés dès cette année. Un des premiers sera l’agrandissement du terminal low cost Billi, pour lequel une enveloppe de 18 millions d’euros est budgétée. Une première extension de 500 m2 de la zone d'enregistrement est prévue dès cette année, suivie d’une seconde de 5.000 m2 à l’horizon 2021, ce qui permettra à l’aéroport de traiter 10 vols simultanément (contre 6 aujourd’hui).

La construction d’une nouvelle jetée, « Satellite 3 », sera lancée dès le mois prochain pour le trafic international, avec un objectif de livraison à l'été 2020. La construction d'un grand terminal de jonction des halls A et B pour 2023 fait également partie des projets importants, pour un montant de 47 millions d’euros. Par ailleurs, 8 postes d'inspection filtrage permettront alors le contrôle de 1.600 voyageurs par heure au départ (contre 800 actuellement).

Enfin, 15 millions d’euros seront consacrés à la mise à niveau des parcs de stationnement. Selon les projections, l'aéroport aura besoin de 3.000 places supplémentaires dans les années à venir.


Informations complémentaires

Pour en savoir sur www.bordeaux.aeroport.fr

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information