Economie
Avec 165.000 m² « transactés » contre 106.000 l’année précédente, 2017 avait été une année record pour le marché des bureaux sur la métropole.

Mais pour ce qui est du premier semestre 2018, l’année en cours démarre encore plus fort que l’année précédente.

160 transactions pour un total de 78.100 m² et une surface médiane de 212 m² avaient été enregistrées au cours du seul premier semestre 2017 (et 51.000 m² pour le premier semestre 2016). Pour le premier semestre 2018, le marché des bureaux a donné lieu à 178 transactions (+11%), pour une surface totale de 82.400 m² et une surface médiane en légère baisse (186 m²).

Toujours pour le premier semestre 2018, Mérignac a enregistré 28 transactions pour un total de 15.400 m² échangés, ce qui représente 19 % du volume total de l’agglomération bordelaise (contre 23% sur l’année 2017) et 94 % du volume du secteur Ouest. La location domine toujours le marché (84% contre 16% pour le neuf), de même que les bureaux de deuxième main (63% du total).

Le record de 2017 (37.000 m²) sera difficile à battre mais le marché reste sur un rythme supérieur à celui de 2016 (28.000 m²), qui constituait de très loin le précédent record. La surface moyenne est en revanche en nette progression et passe de 435 à 550 m², ce qui montre une évolution de la typologie des entreprises.

Les quatre transactions les plus significatives à Mérignac, en bureaux, pour ce premier semestre, concernent EDF pour 2.900 m² (programme Links Park développé par Altaé), Axa Wealth Services qui s’étend sur 1.700 m² dans l’immeuble Côté Ouest, Verdi sur 1.400 m² (Links Park) et Exactech sur 1.100 m² dans le parc Ariane.


Informations complémentaires

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information.