Portrait
À tout juste 20 ans, Clélia Gessner compose et interprète des ballades au charme nostalgique. La jeune virtuose se produit le 23 juin à la Glacière, accompagnée par les élèves du Conservatoire.
Derrière ses longs cheveux châtains, ses beaux yeux bleus semblent aussi vastes que les lacs d’Amérique du Nord. Clélia Gessner a la mélancolie des chanteuses folk, celles qui évoquent la route et l’immensité des paysages, le rapport à la terre ou la dureté de la vie ouvrière. Ce sont pourtant des chansons douces qui sortent de sa guitare : Clélia Gessner a tout juste 20 ans, mais compose depuis deux ans déjà des ballades en anglais, écrites au fil de ses émotions.

Forte d’une solide formation au Conservatoire municipal de Mérignac - elle y a étudié la flûte traversière dès l’âge de 9 ans, avant de se tourner vers la guitare - la jeune virtuose a un univers bien à elle. Encouragée par son professeur de guitare, Fabien Dominguez, Clélia Gessner s’est confrontée à la scène l’an dernier. Charmé par ses ballades, l’enseignant lui a composé des arrangements et monté un concert avec les élèves.

« Ce spectacle, “Autour de Clélia”, m’a donné confiance en moi. C’est quand même incroyable de pouvoir jouer ses propres chansons ! », lance la jeune fille.

À la Glacière et demain peut-être au Pin Galant

Clélia, timide, garde cependant les pieds sur terre. « La musique est un refuge. Elle me permet d’aller vers les autres, d’exprimer ce que je ne sais pas dire autrement. »

Son prénom latin signifie « avoir de la renommée », mais la musicienne poursuit des rêves raisonnables : devenir prof d’anglais et peut-être « se produire un jour au Pin Galant, la plus grande salle de Mérignac. »

Le 23 juin prochain à 20h30, c’est à la Glacière qu’elle jouera ses nouvelles compositions, dans un spectacle baptisé « Autour de Clélia 2 ». Cette fois, elle sera accompagnée par une formation de cordes, batterie et instruments à vent. Un « bis » à venir applaudir !


En savoir plus Clelia en consultant sa chaîne Youtube