Urbanisme
Le programme d’aménagement d’ensemble (PAE) de la Glacière, conçu pour créer une entrée de ville côté Mondésir, amorce une nouvelle phase. L’îlot 3 va apporter une nouvelle offre en logements, commerces, et affirmer l’identité du quartier dans la lignée architecturale de la résidence Divona et de la résidence habitat jeunes Gisèle de Failly.

Lancé en 2008, le PAE porte sur 9 hectares répartis en 6 îlots. Il court jusqu’en 2023 et proposera près de 450 logements ainsi que 6 600 m2 de commerces et de services. Pourquoi un PAE ? « Parce qu’un tel programme fait participer les futurs constructeurs aux équipements publics », explique-ton à la Direction du développement de la Ville. « Tout le monde y gagne, surtout les familles mérignacaises qui trouveront dans ce quartier renouvelé une offre en logements plus variée, davantage de commerces de proximité, mais aussi une crèche, une classe supplémentaire dans l’école Anatole-France et un square public très attendu. »

Déjà, le parc Divona, et ses 169 logements, conçus par Rudy Ricciotti et le cabinet HPL sont terminés, ainsi que la résidence habitat jeunes inaugurée l’an dernier. C’est maintenant au tour de l’îlot 3 de sortir de terre, à l’angle de la rue du Béarn et de l’avenue de la Marne. Les travaux de terrassement ont débuté en janvier. La livraison est prévue pour octobre 2018 avec, à l’étage, 74 logements et des commerces au rez-de-chaussée pour répondre aux besoins des familles et poursuivre le développement de l’activité commerciale du quartier, déjà très dynamique. 102 places de stationnement en sous-sol viendront compléter le projet qui prévoit 3 T1, 19 T2, 30 T3 et 22 T4.
« Dans ce vaste programme, les mots d’ordre sont cohérence et unité. Il ne s’agit pas seulement de renforcer la centralité du quartier, à la lisière de Bordeaux et Mérignac, mais de réorganiser le paysage urbain en lui conférant une identité repensée autour de la qualité de vie et des usages des habitants. La circulation y est notamment réorganisée pour une place plus large aux vélos et aux piétons. »
Thierry Trijoulet, 1er adjoint au Maire délégué aux grands projets urbains, à la politique de la ville et aux relations avec la Métropole

Des déplacements apaisés

Mais un vrai quartier est d’abord un lieu de vie. Or, de la place Mondésir à la passerelle de chemin de fer, sur les parcelles qui longent l’avenue de la Marne, nombre d’échoppes abritent des magasins ou des bureaux. « Ici, l’économie s’est installée de manière un peu anarchique. Cet axe important d’entrée de ville, aujourd’hui trop routier, doit retrouver une dimension urbaine, avec des immeubles à la ligne architecturale cohérente », explique Alain Charrier, l’un des architectes qui a participé à l’élaboration du PAE. Ainsi, l’îlot 3 en cours de construction décline la ligne des îlots 1 et 2 avec des façades unies, de couleur claire, des constructions aux formes simples, en R+2 + attique le long de l’avenue, mais dont la hauteur décroît vers l’intérieur du quartier pour se raccrocher progressivement au tissu pavillonnaire existant. Les rez-de-chaussée en retrait donneront davantage d’espace pour créer des voies de circulation végétalisées et plus larges, qu’on pourra emprunter en vélo et à pied, pour rejoindre l’école ou d’autres équipements structurants. « Ce principe est déjà celui qu’on trouve à l’arrière de l’îlot 1 où une agréable liaison piétonne permet de rejoindre le centre commercial. », conclut l’architecte. Le redressement de la rue de Béarn et le réaménagement de la rue Vincent-Auriol vont d’ailleurs dans ce sens…

Un point d'étape sur le PAE

Le PAE de la Glacière a été instauré en 2008, par une délibération du Conseil communautaire pour une durée de 15 ans, sur un secteur d’environ 9 ha. L’îlot 1 (Divona) est réalisé ainsi que l’îlot 2A (résidence habitat jeunes) tandis que sur le 2B, un programme de 18 logements reste à créer (le programme a été retardé du fait d’un contentieux en cours). La construction de l’îlot 3 est en cours. L’îlot 4 prévoit 100 logements et la réalisation d’équipements publics comme une maison des habitants, des places supplémentaires de crèche, le square...

Le PAE en chiffres

  • 38700 m² : consacrés au logement avec, en moyenne 30 % de logements locatifs sociaux, 10 % en accession sociale et 60% en accession libre
  • 6600 m² : pour les commerces et activités et les services de proximité
  • 450 m² : logements prévus, dont 253 déjà livrés et habités.

Pour en savoir plus :

Vous pouvez contacter la Direction du Développement par téléphone au 05 56 55 66 95.