Economie

Chaque semaine retrouvez les informations économiques de la Ville de Mérignac : brèves économiques, portraits d'entrepreneurs, marché de emploi, et les événements éco à ne pas manquer.



L’Ecchobloc, c’est reparti !

Le projet de village artisanal Ecchobloc, développé par le promoteur Groupe Duval, verra finalement le jour sur une parcelle de 48.000 m² située à l’angle des avenues de Beaudésert et des marronniers. Le village de Mérignac sera une réplique de ceux de Floirac et du Taillan-Médoc.

Ce projet, porté par le promoteur depuis plusieurs années, avait été freiné par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), en raison de compensations environnementales insuffisantes. Mais la DREAL vient finalement d’accepter les solutions proposées par Duval (42 zones de compensation sur le golf de Villenave d’Ornon de 120 hectares, ainsi que la plantation de 171 arbres sur le parc de Mérignac).

La surface initiale du projet a également été considérablement réduite, passant de 22.000 à 13.750 m² de surface de plancher. Concrètement, Ecchobloc proposera donc 55 cellules (toutes vendues) de 250 m² et de 7 mètres de hauteur de faitage, ce qui rendra possible l’aménagement de mezzanines. Les travaux devraient démarrer le 1er septembre pour une livraison 14 mois plus tard.

Le développement de solutions immobilières pour les artisans et pour les activités productives est un enjeu stratégique pour le territoire. Mérignac a produit près de 200.000 m² de locaux d’activité depuis 10 ans, à la fois en comptes propres et sous format de cellules artisanales. Plusieurs autres projets devraient voir le jour dans les mois qui viennent (projet Ecosph’Air, parc Daytona, plusieurs projets à Vert Castel, dans la zone du phare, avenue Jacqueline Auriol, etc.).

En savoir plus sur sur la plaquette d'information



Dernière minute : Le covering tram circulera à partir du 10 septembre

La ligne A du tram sera interrompue du 3 juillet au 5 septembre inclus sur tout le tronçon mérignacais (de Fontaine d’Arlac au Haillan-Rostand). De fait, le covering tram aux couleurs des entreprises de Mérignac ne circulera qu’à partir du 10 septembre pour une dizaine de jours.

Pour mémoire, le projet porté par le club des entreprises de Mérignac a vu la commercialisation intégrale du tram en à peine deux semaines. Six entreprises – Altéa Formation (formation professionnelle), Mercure (hôtellerie), Aliénor Nettoyage (services aux entreprises), Loco Immo (conseil en immobilier), Benoit Audition (audioprothésiste) et P2I (promotion immobilière) - se sont donc engagées pour floquer un wagon du tram.

Le club des entreprises prendra lui aussi un wagon. Concrètement, un tram aux couleurs des entreprises de Mérignac circulera donc pendant une dizaine de jours à partir du 10 septembre.

Cette action de communication inédite doit accompagner le redémarrage de l’activité économique.

Contact : Pascal Maréchal (06 60 68 50 12)

En savoir plus sur la plaquette d'information



UAV Show en ligne de mire

La prochaine édition du salon des drones UAV Show, qui aura lieu du 19 au 21 octobre, passe cette année de Mérignac à Bordeaux. Pour mémoire, alors que la surface d’exposition progresse de 45% et que 110 exposants (contre 73 en 2018) sont attendus, 21% de la surface a déjà été commercialisés (bons de commande signés).

Avec la levée des barrières sanitaires, la commercialisation s’accélère depuis quelques semaines. La plupart des acteurs publics et privés français ont manifesté leur intérêt. Le visitorat international devrait être très important également. Pour la partie congrès, le programme des différentes interventions, ateliers et tables rondes est quasiment finalisé pour les trois salles de conférence.

Une soirée « réseautage » pour les exposants sera organisée à Mérignac le mardi 19 octobre et la journée du 21 sera consacrée, comme l’an dernier, à des démonstrations en vol au camp de Sainte-Hélène.

En savoir plus sur le site uavshow.com



Focus sur Techno’start, le fonds d’amorçage de Bordeaux Technowest

Le quotidien La Tribune a réalisé jeudi 1er juillet un focus sur Techno’Start, le fonds d’amorçage mis en place par Bordeaux Technowest. En neuf ans d’existence, le fonds a engagé un million d’euros dans 18 start up avec un effet levier de 23 millions d'euros au total. Depuis sa création en 2012, une vingtaine d’investisseurs supplémentaires ont rejoint le fonds. Le capital qui s'élevait au départ à 400.000 euros atteint aujourd'hui 1,4 million d'euros.

Bordeaux Technowest examine chaque année en moyenne 150 projets pour une trentaine d’entreprises sélectionnées. Parmi elles, seules deux à trois sont financées par Techno'Start, en fonction du potentiel technologique et commercial de l’entreprise, de son modèle économique et des qualités managériales des dirigeants.

Depuis son lancement, Techno'Start est ainsi rentré dans le capital, par prise de participations minoritaires, de 18 entreprises, avec plus de 50 % des investissements réalisés au cours des quatre dernières années. Ces 18 entreprises emploient aujourd’hui plus de 200 personnes sur le territoire de la métropole.

En termes de circuit financier, le modèle idéal défendu par Bordeaux Technowest est la revente de sa participation dans le capital au bout de deux ans, afin notamment de réalimenter le fonds et de financer d’autres entreprises. A l’heure actuelle, Skeyetech est l’exemple le plus abouti. L’entreprise avait levé 100.000 euros en 2015. La participation a été valorisée.

300.000 euros deux ans plus tard, lors de la reprise par Azur Drones, qui s’est ensuite implantée et a transféré son siège national à Vert Castel. Azur Drones emploie aujourd’hui une cinquantaine de personnes.

En savoir plus sur le site technowest.com



Sur vos tablettes : La dimension judiciaire de la lutte contre la cybercriminalité

Le CyberCercle et la ville de Mérignac organisent vendredi 9 juillet une matinale dont le thème portera sur la dimension judiciaire de la lutte contre la cybercriminalité. La séance sera animée par Myriam Quemener, docteur en droit et magistrat, et par le commissaire divisionnaire Paul Bousquet, chef de la division des affaires économiques et financières, de la direction territoriale de la Police judiciaire de Bordeaux Sud-Ouest.

La ville de Mérignac et le CyberCercle sont en train de formaliser un partenariat afin de sensibiliser les acteurs économiques et les citoyens aux enjeux de la cybersécurité, établir un cadre de confiance, créer une communauté, organiser des formations et des animations.

Si vous souhaitez vous associer à la démarche, merci de contacter Maxime de Person (m.deperson@merignac.com.)

En savoir plus sur le site cybercercle.com



À savoir

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à la lettre d'information économique.