Economie

Chaque semaine retrouvez les informations économiques de la Ville de Mérignac : brèves économiques, portraits d'entrepreneurs, marché de emploi, et les événements éco à ne pas manquer.



Le Bridge, un projet XXL et vertueux pour le quartier de l’aéroport

La foncière BMG livrera, à partir de mai 2021, le complexe du Bridge. Composé de deux immeubles de bureaux pour un total de 9.200 m², il est la suite (même opérateur et même architecte) du Ferry (5.000 m²), livré en 2016. Avec plus de 14.000 m² de bureaux, le complexe Bridge/Ferry sera le premier ensemble immobilier de Mérignac en volume.

Pour ce qui est du Bridge, dessiné par Hubert Saladin et certifié Breeam (évaluation qui mesure l’impact environnemental des bâtiments), il se situe au pied de la future station de tram Cadera et se décompose en un immeuble de bureaux de 7.100 m² en R+7 (« La Tour ») et un immeuble mixte (« Le Silo ») de 2.100 m² en R+2. Le Silo accueillera surtout 288 places de parking intégrées dans le bâtiment.

Le Ferry avait été loué en intégralité avant sa livraison. La commercialisation du Bridge, déjà très avancée, devrait suivre la même trajectoire. Plusieurs prospects sont positionnés et 3.000 m² ont déjà été loués par l’espace de coworking B’Coworker, enseigne développée par BMG, dont la direction régionale est par ailleurs implantée impasse Rudolf Diesel.

Le quartier de l’aéroport connaît une mutation très profonde depuis une quinzaine d’années et l’arrivée de la concession Aston Martin. De plus en plus de centres de décision s’y implantent. De très nombreuses opérations de requalification et d’aménagement ont par ailleurs changé la configuration de la zone. De nombreuses autres, notamment de reconfiguration des espaces publics, sont programmées dans les années à venir.

En savoir plus sur le site https://groupe-bmg.fr/groupe/



Dernière ligne droite pour le Medical Sport Stadium

Le Medical Sport Stadium, dont la première pierre avait été posée par Alain Anziani le 29 mai 2018, devrait finalement être livré au printemps prochain. Il accueillera, sur une parcelle de plus de 7.500 m², un complexe de 5.500 m² de surface de plancher qui abritera la nouvelle formule de Ginga Foot (4 terrains indoor homologués par la FFF, les deux terrains centraux pouvant être réunis), le « CR3 », un centre médical basé sur la Rééducation, le Reconditionnement et la Réathlétisation, une partie formation pour les professionnels de santé et une partie restauration. L’investissement global est de 8 millions d’euros.

Son ouverture est une nouvelle étape importante dans le développement de l’Europôle Santé, après les implantations successives du centre de consultation (2010), de la clinique du sport, transférée de Capeyron (2014), d’un Ehpad, d’une résidence pour personnes âgées, d’une résidence hôtelière (2017), d’un restaurant (2018) et du centre d’arthrose (2020). Le pôle doit également accueillir prochainement un immeuble de bureaux, le First, pour des activités à vocation médicale et une extension de la clinique du sport.

L’observatoire économique de la ville a estimé à 70 millions d’euros les investissements privés liés au développement de l’Europôle, désormais directement raccordé à l’aéroport par un bus à niveau de service performant (BNSP), et qui emploie aujourd’hui près de 350 personnes.

En savoir plus sur le site https://www.facebook.com/GingafootBordeaux/



Les robots de la zone du Phare en pleine forme

Implantée depuis 2016 au 10, rue Joule dans la zone du Phare, Génération Robots devrait boucler l’année avec un chiffre d’affaires en hausse de près de 10% pour atteindre 4,2 millions d’euros. Paradoxalement, la crise sanitaire a en effet dopé les ventes à distance de robots, notamment pour les marchés liés à l’enseignement supérieur.

Pour Humarobotics, fondée également par Jérôme Laplace et détenue par la même holding, le bilan est beaucoup plus mitigé. Humarobotics propose en effet des équipements robotisés pour l’usine du futur et s’adresse directement aux chaînes de production. L’activité a donc clairement pâti du ralentissement économique.

Le groupe, qui compte désormais une trentaine de salariés (dont 14 pour le seul bureau d’études), s’attend à une reprise dès 2021 et s’apprête à lancer un nouveau robot mobile « off road » (hors-piste), avec une tourelle équipée de caméras, d’un GPS, d’un télémètre laser en 3D, pour les activités liées à la sécurité et à l’inspection des sites industriels.

Les données recueillies pourront ensuite être traitées dans une logique de maintenance prédictive. Le « Shadow runner », c’est son nom, a déjà parcouru plus de 1.800 kilomètres en deux mois et demi pour le compte d’Enedis, chez qui il était en test. Une levée de fonds est en cours pour développer sa commercialisation.

En savoir plus sur le site https://www.generationrobots.com/fr/



Le Lycée Professionnel Marcel Dassault développe ses liens avec la filière aéronautique

Le Lycée Professionnel Marcel Dassault est déjà fortement engagé dans les relations écoles/entreprises. Son proviseur adjoint est notamment le co-animateur du Comité Locale Ecole Entreprises (CLEE) de Mérignac. Le 19 novembre dernier, à l’occasion de la semaine de la voie professionnelle, l’établissement a renforcé ses liens avec la filière aéronautique à travers sa participation à l’opération « de la filière au label ». Une filière qui représente près de 15.000 emplois à Mérignac.

Cette semaine vise à présenter les caractéristiques de cette filière (métiers, compétences, entreprises, démarches d’innovation…) mais aussi à présenter aux élèves le « Label aéronautique » développé par Aérocampus Aquitaine et dont 20 élèves de seconde vont pouvoir bénéficier dans le cadre de leur formation Bac Pro technicien d’usinage.

A l’issue de la formation, les élèves auront découvert le secteur aéronautique grâce à des échanges privilégiés avec des professionnels du secteur et auront suivi chaque année 16 semaines de formation en milieu professionnel lié à l’aéronautique (dont 4 semaines possibles à l’étranger).

De nombreuses personnalités étaient présentes pour le lancement de ce label à commencer par la rectrice de la région académique Nouvelle-Aquitaine et de l’académie de Bordeaux et le directeur opérationnel d’Aérocampus aquitaine. Les élèves ont également pu échanger en visio avec le directeur adjoint d’Airbus hélicoptère et le RRH de l’Atelier Industriel de l’Aéronautique (AIA).

Cette démarche s’inscrit dans un contexte plus large de développement des compétences aéronautiques à Mérignac à travers le développement d’Evering ou encore le projet TARMAQ qui se présente comme un outil d’apprentissage qui répond aux nouveaux enjeux de la filière (neutralité carbone, hybridation, hydrogène, nouveaux matériaux, déconstruction…).

En savoir plus sur le sitte https://www.lycee-pro-marcel-dassault.fr/



Sur vos tablettes : le club organise sa prochaine table ouverte en visio

La table ouverte de décembre, initialement prévue dans un restaurant de Mérignac, bascule en visio-conférence.

La session est prévue de 12h15 à 14h00 et proposera des salons privés pour les rendez-vous en B to B et une séance publique. Inscription gratuite via le site du club.

En savoir plus sur le site https://www.club-entreprises-merignac.com/



À savoir

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information.