Economie
Chaque semaine retrouvez les informations économiques de la Ville de Mérignac : brèves économiques, portraits d'entrepreneurs, marché de emploi, et les événements éco à ne pas manquer.

Le tribunal administratif rejette le recours de Trans’Cub et conforte le tram aéroport

Le tribunal administratif de Bordeaux vient de rejeter, jeudi 28 novembre, le recours en référé de l’association Trans'Cub, qui avait demandé l’annulation, fin octobre, de la déclaration d'utilité publique (DUP) de l'extension de la ligne A du tramway vers l'aéroport, prise par arrêté préfectoral en avril dernier.

À l’appui de son argumentaire, Trans’Cub mettait en avant le risque de dégradation des liaisons entre la gare et l'aéroport, une incompatibilité avec le schéma de cohérence territoriale (SCOT) et "une évaluation socio-économique gravement faussée". En réponse, Trans'Cub préconisait le maintien des navettes actuelles et une liaison Quinconces-Aéroport en tram-bus.

Alain Anziani, maire de Mérignac, avait répondu dans Sud-Ouest le 31 octobre en mettant en avant la parfaite régularité de la procédure, la quasi-unanimité suscitée par le projet et la globalité du plan transport, qui comporte également la mise en service d’un bus à niveau de service performant, la création de trois barreaux routiers et 11 kilomètres de piste cyclable.

Le recours de l’association Trans’Cub a donc été rejeté en bloc. Selon le tribunal administratif, aucun argument présenté n’est suffisamment solide « pour faire naître un doute sérieux sur la légalité de la décision attaquée ». Les travaux se poursuivront selon le calendrier prévu.

A l’heure actuelle, la phase de déplacement des réseaux est en cours et durera jusqu’au printemps 2020, s’en suivront les travaux d’infrastructure (rail, couloir…) début 2021, puis viendront la phase de test et de marche à blanc (début 2022)pour une mise en service au printemps 2022. Ce tronçon de 4,7 kilomètres desservira cinq arrêts

En savoir plus sur https://sedeplacer.bordeaux-metropole.fr


EDF implante 160 emplois dans le parc de Pelus

Quelques semaines après l’arrivée du bureau d’études Verdi Ingénierie, EDF emménage lundi 2 décembre dans la deuxième tranche du programme Links Park, développé par Altaé et dessiné par le cabinet d’architectes Moon Safari. Concrètement, EDF transfère du cours de la libération à Talence, les services informatiques chargés de l’entretien et de la maintenance des sites de production où ils étaient implantés depuis 25 ans. Les collaborateurs d’EDF occuperont plus de 3.000 m² de bureaux neufs.

La rue Archimède et ses abords connaissent une vraie métamorphose depuis 2012 et la première implantation de Ginga Foot, remplacé depuis par Urban Soccer, l’arrivée d’Audi en 2014, le transfert du siège de Cultura en 2018 et la livraison du Links Park en 2019. Près de 700 salariés y travaillent désormais quotidiennement.

Dushow, qui est le leader régional en son et lumière pour le spectacle vivant, devrait s’agrandir sur 1.000 m². Les équipes de Mérignac, de Bordeaux Métropole et de Décathlon étudient également l’implantation d’un nouvel équipement sportif en front de l’avenue de l’Argonne et la construction d’un Links Park 2, voisin du premier complexe, pour une surface de plancher de 4.500 m².

En savoir plus sur www.edf.fr


Le club des entreprises déménage et s’agrandit

Après une période de neuf ans dans ses locaux de Cadera nord, le club des entreprises traverse l’avenue Kennedy pour s’installer rue Ariane dans des locaux de 172 m², deux fois plus grands que les précédents. Ce déménagement sera effectif le 6 décembre.

Concrètement, les nouveaux locaux comprennent 7 bureaux tout équipés, une salle de réunion privative qui n’existait pas précédemment et des locaux sociaux. Comme pour son adresse précédente, le club proposera des bureaux en sous-location aux entreprises en démarrage d’activité.

En savoir plus sur www.club-entreprises-merignac.com


Dassault Aviation se renforce sur le territoire

Eric Trappier, Président Directeur Général de Dassault Aviation, a inauguré mercredi 27 novembre un nouveau bâtiment en forme de tripode de 2.500 m² consacré à la pyrotechnie dans le campus de Martignas-sur-Jalle. Ce campus se trouve à quelques kilomètres du site historique de Mérignac, dont le futur bâtiment de 26.000 m² devrait être livré au deuxième semestre 2020.

De nombreux élus et partenaires institutionnels participaient à l’événement, parmi lesquels Michel Vernejoul, maire de Martignas-sur-Jalle, Alain Rousset, président de la Région ou Alain Anziani, présent en tant que Vice-Président de Bordeaux Métropole.

Eric Trappier est revenu à cette occasion sur le programme « piloter notre avenir », lancé par Dassault Aviation fin 2016, qui se traduit notamment par un rapprochement entre la conception et la production et par une spécialisation des sites. Pour le campus de Mérignac, où sont assemblés les Falcon et les Rafale, il a tenu à repréciser qu’il accueillera à terme les bureaux d’études et les services support actuellement situés au siège de Saint-Cloud. " Le but est d’améliorer nos performances en termes de qualité et de coûts de production, et ce également avec notre chaîne de fournisseurs."

En savoir plus sur www.dassault-aviation.com


Sur vos tablettes : Dernière ligne droite pour Medispace

Le compte à rebours a commencé pour la cinquième édition de Medispace, le salon des industries aéronautiques, médicales et spatiales, qui se tiendra au Pavillon du Pin Galant les 11 et 12 décembre prochains.

Au cours de ces deux jours très denses, Medispace proposera notamment cinq conférences « grands témoignages » des acteurs-clés des trois grandes filières, dix workshops, 2.000 rendez-vous qualifiés B to B, 700 m² d’exposition (45 exposants) et un village innovation.

En savoir plus sur www.medispace2019.com




À savoir

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information.