Développement Durable
La Loi interdit l'usage des pesticides sur les espaces publics depuis le 1er janvier 2017 et chez les particuliers depuis le 1er janvier 2019. La ville de Mérignac n'utilise plus de pesticides sur les trottoirs, accotements de voirie, places et dans les rues, parcs, jardins et squares.

Qu’est-ce qu’un pesticide ?

Les pesticides sont souvent des substances chimiques non naturelles mélangées à des adjuvants et répandus sur des végétaux pour lutter contre des organismes nuisibles aux cultures : mauvaises herbes, insectes qui se nourrissent ou pondent sur les cultures, champignons responsables de la pourriture, vers parasites…

Arrêter l'usage des pesticides pour préserver les sols, la biodiversité et l’eau

Les résidus de pesticides infiltrés dans la terre se transforment en composés chimiques toxiques qui affaiblissent la fertilité des sols et impacte largement la petite faune qui s’y trouve.

De plus, le risque de contamination des eaux est aggravé en dehors des zones agricoles, en effet, les traitements sont souvent réalisés sur des surfaces imperméables et à proximité des points d’eau.

Protéger l'Homme et sa santé

Les pesticides ne se voient pas à l’œil nu, mais font partie de notre quotidien. Ils sont conçus pour détruire des organismes vivants indésirables, et nous pouvons être des cibles involontaires par ingestion, respiration et simple contact.

De nombreuses études démontrent que les pesticides sont à l’origine d’intoxications ou de réactions allergiques, notamment chez les plus jeunes. Ils sont plus susceptibles de développer des leucémies, des malformations congénitales ou des troubles cognitifs ou comportementaux.

Une ville de nature spontanée

Cette mesure s'inscrit finalement dans la continuité de l’Agenda 21 de la ville. En zone urbaine, les herbes qui courent le long des trottoirs ou sur les places doivent être considérées comme des refuges pour la biodiversité. Nous devrons donc modifier notre perception des espaces publics en acceptant la présence de cette végétation spontanée.

« Entretien plus doux » ne signifie pas « plus d’entretien du tout »

Des techniques alternatives aux herbicides permettent, si nécessaire, d’éliminer ou empêcher la levée des herbes indésirables :

  • installation de plantes couvre-sol
  • désherbage manuel ou mécanique (avec des outils ou machines adaptés)
  • désherbage thermique (eau chaude, flamme)
  • fleurissement ou plantation de trottoirs.

Votre jardin sans pesticide

Depuis le 1er janvier 2019, l’utilisation et la détention de produits phytosanitaires (pesticide, herbicide, fongicide…) sont interdites aux particuliers.
Les jardineries et autres lieux de vente ne proposent plus que des produits autorisés comme ceux acceptés en agriculture biologique, dits produits de bio contrôle.

Quelques idées pour jardiner autrement

  • Stoppez les pesticides et désherber manuellement quand cela est nécessaire,
  • paillez le pied des plantes pour limiter les arrosages et conserver une bonne humidité,
  • favorisez les espèces végétales locales adaptées au climat et aux sols,
  • tondez à 6 cm de hauteur pour favoriser le gazon contre les mousses et herbes indésirables,
  • attirez les prédateurs naturels (maison pour les insectes, nichoirs pour les oiseaux)
  • laissez un coin de jardin en jachère où vous sèmerez fleurs et engrais verts pour attirer les insectes pollinisateurs et pour améliorer la qualité du sol.