Economie
La mise en service de la LGV contribue à renforcer le développement économique et l’attractivité de Mérignac. Pour preuve de nombreuses entreprises choisissent Mérignac pour implanter leur siège. L’aéroport de son côté maintient une offre offensive vers une clientèle fidèle.
A Mérignac, les porteurs de projets trouvent encore du foncier disponible pour certains types d’activité. Ainsi, certains grands comptes cherchent à se développer dans une logique de campus (comme Bouygues Telecom, Filhet-Allard, Thales, Cultura, Décathlon, Dassault Aviation peut-être demain). Mérignac leur offre cette possibilité.

Toutes les entreprises mérignacaises du tertiaire supérieur qui ont dû procéder à des arbitrages ont choisi Mérignac. Ainsi, BNP PF (ex-Cofinoga) a choisi de rester à Mérignac, AT Internet a investi 15 millions d’euros pour son nouveau siège, Cultura, a investi 16 millions d’euros pour son nouveau campus.

Mérignac et le quartier Euratlantique près de la gare sont donc fondamentalement complémentaires. Ils renforceront à long terme la destination Bordeaux.

A Mérignac, trois programmes tertiaires majeurs, le 45ème parallèle, la deuxième tranche du Ferry et le Wooden Park, pour un total à court terme de 20.000 m² de bureaux environ, vont être lancés à la rentrée.

A noter, les deux entreprises qui ont été le plus citées dans la presse pour symboliser l’effet LGV, Ixxi Techside et Axa Wealth Services, sont des entreprises qui se sont finalement implantées dans le quartier de l’aéroport.

L’aéroport poursuit son développement


L’aéroport est sur le point d’investir 25 à 30 millions d’euros sur fonds propres pour construire un nouveau terminal qui fera la jonction entre les terminaux A et B. L’opération n’a jamais été remise en cause par la LGV et les premières consultations d’entreprises sont prévues à la rentrée.

Air France confirme de son côté que tous les « grands abonnés » (entre 15.000 et 20.000 billets par an) ont renouvelé leur abonnement. Air France maintient l’intégralité de ses lignes, à savoir 248 vols par semaine (36 par jour) au départ de Bordeaux, dont 20 vols quotidiens vers Paris, 6 vols quotidiens vers Lyon, 3 vols quotidien vers Lille.

L’aéroport de Mérignac L'aéroport a comptabilisé un trafic record au premier semestre 2017 avec 2,9 millions de passagers, en croissance de 8,5 %, soit 227.600 nouveaux passagers par rapport à la même période en 2016