éducation
Depuis le début de l'année, l'école élémentaire du Parc de Mérignac s'est lancée dans une action de lutte contre le gaspillage alimentaire. Réalisée avec la complicité des enfants, l'opération va permettre d'améliorer la qualité des repas et d'ajuster les quantités pour moins gaspiller.

Le gaspillage alimentaire : une problématique mondiale

Dans le monde, le gaspillage alimentaire représente près de 1,3 milliards de tonnes de nourriture jetée. En France, la perte s'élève à 10 millions de tonnes, et représente 11000 tonnes sur le territoire métropolitain. En restauration collective le gaspillage est évalué à 167g par personne et par repas. Pour un restaurant scolaire, la nourriture perdue peut représenter jusqu'à 40% de la totalité d'un plateau repas !

Cette problématique d'ordre mondial concerne l'ensemble des citoyens. La Ville de Mérignac a décidé de lancer une nouvelle expérimentation dans ses écoles pour diminuer le gaspillage alimentaire.


Une expérimentation menée à Mérignac

Depuis le mois de janvier 2019, l'école élémentaire du Parc de Mérignac s'est lancée dans une expérimentation qui mobilise les enfants et l'équipe d'enseignants et d'animateurs de l'école. Objectif : trier, peser et ajuster !

A la fin du repas, les écolier sont invités à venir faire le ménage dans leurs assiettes sur la table de tri. Cette dernière est composée de 4 poubelles pour que les enfants y déposent les entrées, les plats, les accompagnements et les desserts non consommés.

Au fur et à mesure que les enfants déposent leurs restes, le poids total des aliments perdus est affiché en direct. Une première prise de conscience de l'importance des quantités gaspillées. A l'entrée du self, un panneau indique aux jeunes écoliers la quantité de nourriture jetée la veille.

Toute cette manipulation est accompagné en amont par un travail de sensibilisation auprès des enfants par le corps enseignant. Les chiffres journaliers des pesées sont indexés et vont permettre d'ajuster les quantités au fur et à mesure données lors des prochains repas.

Tous les bio-déchets de la cantine de l’école sont ensuite collectés par l’association bordelaise "des Détritivores" pour rejoindre une plate-forme de compostage.


L'avis des écoles sur la restauration

Cette opération va au-delà du simple bilan comptable, à la fin de leur repas, les enfants, du CP au CM2, sont invités à répondre à un questionnaire (anonyme) de satisfaction pour connaître leur avis sur le repas du jour.

Cette enquête quotidienne va permettre de savoir ce qui a été le plus ou le moins apprécié dans l'assiette, et aussi obtenir l'impression des enfants sur les quantités données : ont-ils assez mangé ? ont-ils fini leurs assiettes ? Ces données, analysées et couplées aux résultats des pesées journalières permettront d'améliorer les futurs repas.

Cette opération de lutte contre le gaspillage alimentaire est menée en 2018-2019 en partenariat avec la Ville de Mérignac, Bordeaux Métropole, l'Education Nationale et le Syndicat Intercommunal de restauration de Bordeaux-Mérignac, qui livre chaque jour plus de 23 000 aux enfants des écoles élémentaires de Bordeaux et de Mérignac.