Economie
L’aéroport vient également de publier sur son site Internet son classement 2018 des 50 premières destinations en volume de passagers.

Malgré deux années noires (perte sèche de 355.000 passagers en volume et passage de 17 à 9% de parts de marché), la navette vers Orly reste la première liaison assurée par l’aéroport.

La ligne à destination de Roissy-Charles de Gaulle, qui n’a perdu « que » 21.000 passagers en deux ans, et n’a donc été que faiblement impactée par l’effet TGV, se maintient elle aussi en deuxième position. Sa part du marché passe cependant de 11 à 9%.

Sur deux ans, la hiérarchie des dix premières destinations évolue finalement peu. Marseille (+52.000 passagers), Nice (+ 70.000) et Barcelone (+80.000 passagers) progressent dans le classement, alors qu’Amsterdam et Londres Gatwick perdent chacune 3.000 passagers.

Mais la force de l’aéroport est surtout de proposer 35 destinations dont le trafic annuel est compris entre 25 et 100.000 passagers. La plupart de ces lignes sont en progression sur deux ans et certaines d’entre elles n’existaient pas en 2016.


Informations complémentaires

Pour en savoir plus télécharger le Communiqué de presse de l'aéroport

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information