Santé
Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux Métropole, s’adresse aux Mérignacais pour un point de situation sur le reconfinement

Madame, Monsieur,


Le président de la République a annoncé de nouvelles mesures et le reconfinement du pays jusqu'à la fin du mois de novembre pour faire face à la deuxième vague du virus.


" C'est une mesure difficile, c'est une mesure douloureuse, c'est une mesure qui inquiète et qui nous complique la vie, mais cela est nécessaire parce que rien ne vaut la vie.

Alain Anziani, maire de Mérignac, président de Bordeaux Métropole.






Qu'est ce qui va changer par rapport au précédent confinement ?


Certaines règles évolueront par rapport au printemps dernier :


  • Les crèches, écoles, collèges et lycées resteront ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés. Les universités et établissements d’enseignement supérieur assureront à l’inverse des cours en ligne. Les petits de plus de 6 ans devront porter un masque.
  • Les guichets des services publics resteront ouverts, la mairie restera ouverte. Vous pourrez aller en mairie obtenir des renseignements, obtenir des aides. L'activité sera adaptée mais sera maintenue.
  • Le travail pourra continuer. Partout où cela est possible, le télétravail sera généralisé et sera le principe. Quand le télétravail est possible, il devra être mis en oeuvre.
  • Les usines, les exploitations agricoles et le BTP continueront de fonctionner. Les chantiers vont se poursuivre.
  • Les visites en EHPAD et en maison de retraite seront cette fois autorisées dans le strict respect des règles sanitaires.
  • En cette période marquée par la Toussaint, les cimetières demeureront ouverts.


Ce qui sera identique :

  • Nous devons nous déplacer le moins possible, nos déplacements doivent être limités mais resteront possibles avec une attestation, uniquement pour travailler, vous rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire vos courses ou prendre l’air à proximité de votre domicile.

Je télécharge mon attestation


  • Les réunions privées en dehors du noyau familial, les rassemblements publics et les déplacements entre régions seront exclus, à l’exception des retours de vacances de la Toussaint, c’est-à-dire jusqu’à dimanche.
  • Les commerces définis comme non essentiels et les établissements recevant du public, comme les bars et restaurants, seront fermés.
  • L’Etat continuera à apporter une aide massive aux petites entreprises impactées avec la prise en charge jusqu’à 10 000 euros par mois de leurs pertes en chiffre d’affaires. Les salariés et les employeurs continueront à bénéficier du chômage partiel. Des mesures de trésorerie pour les charges et pour les loyers seront prévues.
  • Un plan spécial sera annoncé pour les indépendants, les commerçants, les très petites et moyennes entreprises.