Vie de quartiers
Êtes-vous content d'habiter à Mérignac ? Que pensez-vous de l'action municipale en faveur du sport ? De l'emploi ? De l'action sociale ?... Ces questions - et bien d'autres - ont été posées en septembre à un échantillon représentatif de 705 Mérignacais.

Comme avec le baromètre organisé en 2015, il s'agit pour la Mairie d'évaluer le niveau de satisfaction des habitants concernant leur ville et l'action des services municipaux. Voici les statistiques, épluchées par l'agence Harris Interactive.

Alain Anziani, maire de Mérignac :

" Quand on exerce des responsabilités municipales, il est important de savoir si les habitants sont heureux de vivre dans leur commune, s’ils sont satisfaits du niveau des services et surtout si les actions menées sont en phase avec les priorités de la population. Pour évaluer ces points, nous avions lancé un premier baromètre en 2015, juste après les élections municipales. Deux ans plus tard, il m’a semblé important de reprendre le pouls des Mérignacais. Cette nouvelle enquête, réalisée avec autant de rigueur que la précédente, fait ressortir le même niveau de satisfaction générale. Je m’en félicite. Mais des statistiques émergent aussi les priorités. Et ce sont elles qui m’intéressent avant tout : ces points de progression, clairement identifiés dans le baromètre, marquent les domaines dans lesquels nous devons améliorer la qualité des services rendus, même si nombre d’entre eux relèvent d’une logique métropolitaine, comme la circulation, les transports ou le logement. Proposer des services innovants, en phase avec les besoins réels de la population, est un travail de longue haleine et qui n’est jamais terminé ! "

Les points de satisfaction

Vous êtes heureux de vivre à Mérignac et confiants dans le futur

C’est un point saillant du baromètre : le regard global des habitants sur la vie à Mérignac est très positif. La quasi-totalité des Mérignacais (94%) se déclarent satis- faits de vivre dans la commune (44% se disent même « très satisfaits »).

Mieux encore, vous êtes nombreux à penser que la vie va s’améliorer : 50% des habitants sont optimistes pour le futur de la commune, soit un niveau toujours élevé, surtout quand on sait que ce chiffre est en moyenne de 29% dans les communes de même strate.

Le regard de l'experte :
« À Mérignac, plus de 70% des habitants sont confiants en l’avenir, ce qui constitue un score largement supérieur à ce qu’on mesure dans d’autres enquêtes. Si l’on croise le degré de satisfaction avec le niveau de con ance dans l’avenir, on peut dire que, dans cette ville, le socle d’opinion est extrêmement positif. »

MAGALIE GÉRARD, Directrice de clientèle au département « politique & opinion » chez Harris Interactive


Vous êtes satisfaits de la qualité des services

Autre chiffre fort : 8 habitants sur 10 se déclarent satisfaits de l’action municipale , soit un niveau de satisfaction élevé et stable, surtout si on le compare au 56% de satisfaits dans les communes de même strate.

Le développement économique/emploi et le social : prioritaires et en progression

Les actions de la ville en faveur de l’économie et de l’emploi recueillent un taux de satisfaction important de 73%, soit 6 points de mieux qu’en 2015 et 22% de plus que dans les communes comparables. Il est vrai qu’avec la récente implantation du campus technologique de Thalès et l’agrandissement des usines de Dassault, l’aéronautique reste très porteur à Mérignac. Chaque jour, des entreprises issues de tous les secteurs investissent sur la commune, car la ville crée les conditions nécessaires à leur implantation et leur développement. Une politique volontariste qui sert également l’emploi.

L'action sociale, un service reconnu

Parallèlement, 74% des Mérignacais se disent satisfaits des actions en faveur de l’action sociale (petite enfance, jeunesse, personnes âgées, solidarité, etc.). Une progression de presque 20% en 5 ans et un très bon chiffre au regard du 60% affiché dans les communes de même strate. Ces statistiques sont d’autant plus importantes que, d’après le baromètre, l’emploi, le développement économique (94%) et l’action sociale (90%) sont les principaux enjeux prioritaires pour les Mérignacais.
Le regard de l'experte :
« La culture, le sport, l’environnement, la propreté mais aussi l’activité économique, l’emploi et le social ont des taux de satisfaction élevés et en progression. Dans une ville, ce sont des domaines clés, qui profitent au plus grand nombre. On note une adéquation entre ce qui compte le plus pour les habitants et les priorités de l’action mise en œuvre par l’équipe municipale. »


Environnement, espaces vers et propreté : toujours prioritaires

Points saillants dans cette enquête : l’environnement et les espaces verts figurent encore parmi les priorités des habitants qui se déclarent satisfaits à 84% de l’environnement et des espaces verts, mais aussi de la propreté de la ville, alors que les pourcentages habituels sont nettement inférieurs ailleurs (respectivement 73% et 65% dans les communes comparables).

Ces priorités marquées sont aussi celles de Mérignac, « ville verte », engagée depuis des années dans le développement durable. Pionnière des agendas 21 en Gironde, elle privilégie la présence de la nature en milieu urbain avec 8 parcs écocertifiés, une charte paysagère, des vergers, des jardins familiaux et partagés, une politique zéro phyto, des trottoirs fleuris... Encore plus ambitieux, le 3ème plan d’action de l’agenda 21 prévoit même, dans une concertation toujours plus étroite avec les Mérignacais, la création d’une Maison du Vélo et vise l’autonomie alimentaire en mettant des espaces agricoles à disposition de producteurs.

Le sport et la culture plébiscités

Avec l’environnement et la propreté, l’action municipale en faveur du sport et de la culture est aussi très appréciée, faisant respectivement 86% et 87% de satisfaits, soit nettement plus que dans les communes de même strate (79% et 67%).

Développement de la ville et constructions : les Mérignacais pour la stabilité

L'enjeu du logement est prioritaire pour 84% des habitants. Les actions municipales entreprises dans ce domaine recueillent un taux de satisfaction de 65%. Un chiffre stable par rapport au dernier baromètre. Par ailleurs, 3 Mérignacais sur 4, soit une très large majorité, se déclarent en faveur d’une stabilité du nombre d’habitants dans la ville.

Thierry Trijoulet, 1er adjoint au Maire, délégué aux grands projets urbain, politique de la ville et relation avec la Métropole :

" Ce nouveau baromètre est formel : la question du logement est prioritaire pour les Mérignacais qui, d'ailleurs, affichent leur satisfaction quant aux actions municipales dans ce domaine. La Ville prépare actuellement une charte de la construction et de la qualité de la vie destinée aux promoteurs immobiliers. Elle a souhaité connaître l'avis des habitants sur le développement de la ville et le cadre de vie à Mérignac, via un questionnaire lancé dans le magazine de décembre. Pour nous, tester, évaluer et faire confiance à l'expertise citoyenne ne sont pas des gadgets, mais constituent une méthode."




Les points de progression :

C'est vrai, les sujets de satisfaction sont nombreux dans ce baromètre. Cependant, il faut les mettre en regard avec quelques attentes fortes exprimées par les sondés dans les domaines prioritaires.


L'école : une concertation à poursuivre

85% des Mérignacais font de l’école un enjeu prioritaire (91% en 2015). Même si le niveau de satisfaction des habitants est moindre passant de 74% à 67%, ce mouvement est perceptible dans la plupart des communes. Les raisons en sont multiples. Notamment, la réforme des rythmes scolaires qui a produit des changements d’habitudes peut en être une des raisons. Dans ce domaine en perpétuelle évolution, la Ville a confirmé à la rentrée de septembre 2017 le choix de journées raccourcies et d’activité de qualité. La concertation sur les rythmes scolaires et plus globalement sur l’éducation se poursuit. L’éducation reste le premier budget de la ville.
Circuler et stationner : difficile malgré des transports en commun performants


Le niveau de satisfaction concernant les actions en faveur de la circulation et du stationnement est, lui aussi, légèrement en baisse puisqu’il passe de 49% à 43% entre 2015 et 2017, alors même qu’il représente un sujet prioritaire pour les habitants (85%). Ces points de progression sont à privilégier, mais restent des problématiques inhérentes à toutes les grandes villes. L’agglomération bordelaise dans sa totalité est touchée par ce phénomène. De plus, le baromètre souligne que les Mérignacais sont encore plus satisfaits (82%) par le service des transports en commun qu’en 2015 (80%). Sans oublier la récente réforme du stationnement qui devrait libérer le centre et fluidifier la circulation.


Par ailleurs, les phases de travaux par lesquelles est passée la Ville se sont apaisées et les alternatives au tout voiture sont bien installées : VCub, tramway, lianes, voitures électriques... Dans le viseur : l’aménagement de la zone aéroportuaire et le prolongement de la ligne A vers l’aéroport.

Marie Récalde, Adjointe au Maire, déléguée à l'éducation et à l'innovation :


" Les Mérignacais ne s'y sont pas trompés : ils sont satisfaits des actions entreprises dans les domaines du développement économique et l'emploi, deux secteurs où la Ville est particulièrement investie. L'aéronautique et le spatial font partie de notre ADN, mais Mérignac sait aussi attirer et garder des entreprises d'autres secteurs comme l'assurance, la culture, le sport... Autant d'opportunités pour créer des emplois diversifiés, des ingénieurs et cadres supérieurs bien sûr, mais aussi des profils moins diplômés."



Aborder l'avenir en confiance

Parmi tous les grands projets en cours ou à venir à Mérignac, certains sont perçus très positivement par une nette majorité d'habitants.


L'ouverture de la maison de la petite enfance

Pour 96% des Mérignacais, c’est une bonne nouvelle. Ce lieu d’accueil pour les familles ouvrira ses portes début 2019, allée René Coty près du groupe scolaire du parc. Guichet unique pour une information globale sur toutes les questions concernant les 0-3 ans, il abritera le service « Petite enfance », le Lieu d’Accueil Enfants Parents (LAEP), la halte-garderie 1.2.3 copains (avec une capacité d’accueil élargie et une partie réservée aux places occasionnelles ou d’urgence dès 3 mois), ainsi qu’un relais d’assistantes maternelles.
L'extension du tram vers l'aéroport

C’est un projet plébiscité par 95% de Mérignacais. En 2021, l’extension de la ligne A (un nouveau tronçon de 4,7 km en voie unique) connectera la station Quatre Chemins à l’aéroport Bordeaux-Mérignac. Ce tracé, qui privilégie les principales zones d’emploi de la Ville et de la Métropole, accompagne l’augmentation du trafic aérien et la formidable ascension du secteur aéronautique à Mérignac. Le tram, c’est aussi une alternative au tout voiture dans un secteur très fréquenté et en plein renouveau comme Mérignac-Soleil.

Le développement de l'aéronautique

Un taux de satisfaction de 94% qui décolle par rapport à 2015 (+20%) !
Mérignac, plus que jamais capitale de l’aéronautique, mène de nombreuses actions dans ce domaine : elle accompagne des entreprises, soutient plusieurs acteurs économiques majeurs comme Bordeaux Technowest et elle est impliquée depuis 2015 dans l’Opération d’Intérêt Métropolitain (OIM) « Bordeaux Aéroparc » qui devrait créer 10 000 emplois d’ici 2030... Les projets pour conforter le développement de l’aéronautique ne manquent pas ! Un exemple ? La création d’un lieu vitrine des savoir-faire aéronautiques et spatiaux aquitains, en partenariat avec Aérocampus Aquitaine (formations aéronautique et spatiale, accueil d’évènements professionnels). Ce projet qui porte pour l’instant le nom de code « Tarmaq », sera situé sur l’Aéroparc et prévoit, en complémentarité du nouveau siège social de Bordeaux Technowest et d’un centre de ressources mutualisé avec l’Université de Bordeaux, l’émergence d’une « cité de l’aéronautique ». Un lieu unique en son genre qui rassemblera un pool d’entreprises innovantes, des produits de pointe fabriqués par les grands industriels du territoire (cockpits d’hélicop- tères, propulseurs de fusée Ariane, avions d’affaires...), des salles de formation et les collections du CAEA*. Le tout dans un esprit « parc à thèmes », ouvert à toute la famille. Une étude de faisabilité, soutenue par la Ville, est en cours.


La création d'un neuvième parc

La Ville programme la création d’un 9e parc public au nord de Pichey, le long de la rue du général de Castelnau, près du ruisseau « Le renard ». 89% des sondés se disent satisfaits de cette décision. On observe déjà sur ce vaste terrain d’apparence sauvage, une faune et une ore remarquables : pic vert et épeiche, buse variable, if, chêne pédonculé et arum-gouet témoignent d’une riche biodiversité. Après une phase de concertation et d’évaluation du coût, la mairie aura finalisé un pré-programme (février). Les travaux pourraient débuter courant 2019 pour une ouverture au public fin 2019-début 2020.



3 questions à Magalie Gérard, Harris Interactive

"Les chiffres de 2017 consolident les mesures de 2015"

La méthode employée pour le baromètre 2017 est-elle la même qu'en 2015?

Oui. Il est important de suivre un protocole d’enquête identique pour assurer la comparaison des résultats. Nous avons donc cette fois encore utilisé la méthode des quotas : on étudie d’abord la structure INSEE de la population mérignacaise (répartition par sexe, âge, CSP, quartier d’habitation...), puis on compose un panel d’habitants correspondant à ces données. Du 19 au 30 septembre, nous avons interrogé par téléphone un échantillon de 705 habitants représentatifs de l’ensemble de la population.

Quelles principales évolutions notez-vous ?

D’une manière générale, ce nouveau baromètre consolide les chiffres de 2015.
Nous avons mesuré en 2017 un regard extrêmement positif des habitants sur leur commune et la qualité des services municipaux. De plus, un habitant sur deux pense que la situation va s’améliorer, un sur quatre qu’elle va rester stable, alors que seulement 22% de la population estime qu’elle va se dégrader. Ces scores sont bien meilleurs que ceux mesurés dans d’autres enquêtes pour des villes équivalentes. Si les plus critiques sont les anciens habitants, à l’inverse, les nouveaux livrent un regard très positif sur la ville. On remarque aussi que sur l’emploi, la sécurité et l’environnement, donc des sujets prioritaires pour la population, les avis sont plutôt unanimes. À Mérignac, il y a une homogénéité des jugements : pas de scission entre les catégories modestes et plus privilégiées.

Derrière ce fort consensus, décèle-t-on tout de même des points de vigilance ?

Oui. La sécurité, l’action sociale, l’emploi et le développement économique, mais aussi l’école et le logement sont prioritaires dans des villes comme Mérignac. C’est surtout dans ces domaines que l’on va juger de l’efficacité de l’action municipale. Il faut donc poursuivre et partager avec les habitants les projets qui aujourd’hui suscitent l’adhésion et l’enthousiasme. Cet effort passe également par le développement des services numériques, qui s’adressent à tous, en particulier aux jeunes, même si le magazine municipal reste, comme dans toutes les communes, la principale source d’information.