Portrait

IngénieurE (elle tient à ce "e" majuscule) en électronique, Trang Pham occupe un poste à responsabilités dans le secteur de l’aéronautique et de la défense. Aujourd’hui, la Mérignacaise se bat pour aider les jeunes filles à se lancer dans les métiers techniques, scientifiques ou numériques. Marraine bénévole au sein de l’association "Elles bougent", elle vient d’être nommée Chevalier de la Légion d’honneur.

IngénieurE

"Vous pouvez m’appeler Madame Pham », lance-t-elle d’emblée pour briser la glace. Trang Pham sait que ses interlocuteurs hésitent sur son patronyme. Et si au Viêtnam le nom est fréquent, en français, il claque comme un étendard.

Entourée par des hommes depuis ses classes prépa, "nous n’étions que 12 filles en école d’ingénieur sur une promo de 140", Madame Pham s’est toujours bien entendue avec ses collègues masculins. Pourtant, lors d’un stage professionnel, un technicien lui assène : "Vous vous destinez au métier d’ingénieur, mais une femme ne sera jamais mon chef !" La jeune fille le prend comme un avertissement : elle va devoir s’accrocher.



Une question de posture

"J’ai vite compris que les postures entre les hommes et les femmes sont différentes. Avant d’accepter une promotion, les femmes manquent de confiance en elles et préfèrent d’abord faire leurs preuves. Un homme, lui, prend le poste sans se poser de questions", assure-t-elle.

Une femme engagée sur le territoire local

Forte de ce constat, Trang Pham s’engage. Marraine bénévole au sein de l’association "Elles bougent", elle n’a de cesse d’aller dans les lycées de la région à la rencontre des jeunes filles. Son but ? Montrer, par l’exemple, que les filles peuvent réussir dans les métiers techniques, scientifiques ou numériques. "Même si elles sont déterminées et fortes en maths, encore aujourd’hui, les femmes s’autocensurent", témoigne-t-elle.

Mérignacaise d’adoption, Trang Pham intervient dans les collèges et lycées, anime régulièrement des tables rondes à la demande de la Mairie, organise des rencontres entre jeunes et professionnels. Entre Trang Pham et sa ville, un dénominateur commun : l’égalité des chances.


Zoom sur l'association Elles Bougent

En 2005, deux groupes industriels souhaitent recruter davantage de femmes ingénieures et l'expriment à Marie-Sophie Pawlak, à l'époque directrice des relations extérieures d'une école d'ingénieurs et ingénieure de formation. Elle crée alors en 2006 l'association Elles Bougent, suite au constat que peu de femmes exercent dans les métiers de l'industrie.

L'association se fixe comme objectifs d'attirer un plus grand nombre de jeunes filles dans les formations scientifiques et technologiques, souvent méconnues par celles-ci ; et de les amener à rencontrer des femmes ingénieures.


Comment ?
  • Informer et sensibiliser les jeunes filles sur les métiers scientifiques et technologiques,
  • Partager et échanger les expériences au sein d'un réseau multi-partenaires.

Quels partenaires ?
  • 80 entreprises des secteurs de l'automobile, du ferroviaire, du maritime, de l'aérien, de l'énergie/BTP, du numérique, etc.
  • 60 établissements d'enseignement supérieur,
  • 555 établissements scolaires (collèges et lycées) à travers la France,
  • partenaires publics et institutionnels : collectivités territoriales, préfectures, académies...

Le Ministère de l'Éducation nationale, le Ministère du travail, le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, le Ministère de l'économie et des finances et Secrétariat d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes parrainent l'association.

Elles Bougent c'est aussi 3 500 marraines et plus de 200 actions menées chaque année dans toute la France grâce aux 20 délégations régionales et une délégation en Espagne .



En savoir plus

  • Le saviez vous ? 30%, c’est le faible pourcentage de femmes parmi les diplômés des écoles d’ingénieurs. (Source : Le Monde du 9 janvier 2019)
  • Découvrir l'association Elles Bougent, la délégation régionale Aquitaine et leurs prochains événements : www.ellesbougent.com/regions/aquitaine/
  • Retrouvez la programmation de la semaine du 4 au 9 mars, à l'occasion de la Journée des droits des femmes le 8 mars.