Cadre de vie
Des services municipaux plus proches, des animations, une salle polyvalente à louer, le tout au sein d’un bâtiment fonctionnel : c’est le concept des Maisons des habitants mérignacaises. À Chemin long, la MDH n’a jamais fermé ses portes, même en pleine crise Covid.

La Maison des habitants (MDH) de Chemin long est ouverte depuis décembre. Visite guidée de cette maison qui abrite des services publics de proximité et bien d’autres activités au cœur du quartier.

Des maisons proches des habitants

Autrefois appelées maisons de quartier, les MDH ont pour missions d’apporter de l’information municipale, de l’animation et des services publics accessibles, au cœur des quartiers. Dans les deux bâtiments (650 m2 sur deux étages et 400 m2) qui composent celle de Chemin long, sise face à l’école Arnaud Lafon, on trouve la MJC CLAL et ses activités (avec un foyer jeunes et un espace petite enfance), une mairie annexe, une permanence de la Mission locale, et dans l’accueil, 2 PC en libre accès pour effectuer des démarches en ligne. Entre ces murs, propriété de la mairie, pourront bientôt reprendre les conseils de quartier. Un lien avec le service de lecture publique est à l’étude.

« La Maison des habitants de Chemin long est un lieu d’informations municipales et d’activités associatives, qui se veut proche des habitants, dans leur quartier. Le lieu est très agréable, rempli de vie, de solidarité et d’activités pour tous les âges. Les habitants peuvent pousser la porte de LEUR maison pour s’informer, participer à des activités de loisirs et pourquoi pas s’impliquer dans l’animation de la vie de quartier mérignacaise en devenant bénévole ! »
Anne-Eugénie Gaspar - Adjointe au Maire, déléguée à la vie associative et à la cohésion sociale.

Des lieux ouverts le week-end

Le cœur battant de la maisonnée, ce sont les animations gérées par la MJC CLAL, qui administre le lieu, et les associations qui y ont leur siège. Ici, hors pandémie, les enfants et jeunes trouvent pléthore d’activités ! Les adultes ne sont pas en reste : on pénètre les arcanes de l’œnologie, on prend la pose de la montagne en hatha yoga ou on suit l’atelier cuisine dans l’espace kitchenette.

Pour l’instant, COVID oblige, seules sont autorisées les activités périscolaires et le réseau d’écoute et d’accompagnement à la parentalité. « L’originalité d’une MDH, en temps normal, c’est qu’elle reste ouverte le week-end, souligne-t-on à la Direction de la cohésion sociale. La salle polyvalente est accessible pour des associations, des fêtes ou des moments familiaux, et l’aire de jeux à l’extérieur accueille tous types d’activités sportives et des vide-greniers. » Les habitants se sont déjà appropriés les lieux, mais s’y sentiront encore mieux dès la levée des contraintes sanitaires.