Relais des solidarités

au sommaire

Printer-friendly versionPDF version

Equipement important du mandat municipal, le relais des solidarités logera à la même enseigne les associations caritatives de la ville et les services sociaux pour un accueil digne de leurs bénéficiaires. Le bâtiment, bientôt en construction, ouvrira ses portes au deuxième semestre 2013.

Ce n’est pas une fusion, mais une coordination: dans ce bâtiment, les associations resteront indépendantes, elles auront chacune un bureau et une zone de stockage pour leurs denrées. Il s’agit surtout de mutualiser des services, des moyens et des locaux pour plus de cohérence et d’efficacité.

« Ce projet  a pour  ambition de mieux articuler les différents types de solidarités : municipales, caritatives et pourquoi pas,les bonnes volontés privées, d’où ce nom de « Relais des solidarités ». La cohésion sociale n’est plus seulement l’affaire des autorités publiques : ce relais est la réponse de la ville, du CCAS et des associations à la  pauvreté et à l’exclusion » souligne JeanMarc Guillembet, adjoint au Maire délégué à l’action sociale.

Pas seulement pour les plus vulnérables

La zone d’accueil est primordiale, elle a été conçue comme un espace de sérénité, de repos et de conseil le cas échéant.
La partie «services» regroupera une blanchisserie, une douche et une petite cafétéria tandis que les vêtements seront
vendus ou distribués au pôle vestimentaire.

La remise de colis de premiers secours se fera via le pôle alimentaire. Ce comptoir mutualisé ouvrira en fonction des jours de permanence de chaque association. « Le Relais des solidarités n’est pas uniquement destiné aux personnes les plus vulnérables » précise  Jean-Marc  Gui l lembet .   «  Nous voulons coller à la réalité sociale. Ainsi, une épicerie placée sous l’égide du CCAS recevra les gens qui vivent juste au-dessus du seuil de pauvreté, comme les travailleurs pauvres qui n’ont pas accès au service des associations caritatives. »

Un centre de ressources et d’expérimentation

Pour aller encore plus loin et apporter un soutien durable aux personnes dans la détresse, la mairie compte faire de ce relais un centre de ressources et d'expérimentation, à l'opposé "d'une maison des pauvres". L'épicerie sociale assurera des ateliers culinaires et budgétaires pour apprendre à faire un repas équilibré et à tenir ses comptes au plus juste. En dehors des heures de remises des colis de première nécessité, le relais ouvrira ses portes au grand public: la mairie prévoit des ateliers de recherche, des groupes de parole, des expérimentations et des innovations en matière caritative et sociale... Après tout, la solidarité est l'affaire de tous.

>>> La "première pierre", étape phare de l'avancée des travaux sera posée le samedi 10 novembre à 10h30.

>>> Une marche de la solidarité (1,7 km), ouverte à tous, partira de la place Charles de Gaulle à 9h30 pour se rendre directement sur le lieu du futur Relais des Solidarités.