twitter facebook google +
Alain Anziani présentait hier soir ses voeux, à la Médiathèque, en présence d’une délégation catalane de Vilanova i la Geltru avec qui Mérignac fête cette année 30 ans de jumelage.

Après un retour sur une année 2016 exceptionnelle sur le plan économique, le Maire de Mérignac a présenté les grands projets à venir et souligné l’objectif de simplification des services aux habitants notamment grâce à l’ouverture prochaine du guichet unique. Morceaux choisis.


Mérignac solidaire des femmes et des hommes privés de liberté et jetés sur les routes


« Depuis le mois de mai, Mérignac a accueilli 44 personnes dont 20 enfants dans trois maisons au Burck et deux à Chemin long. La liste de ces réfugiés dresse une terrible carte de la misère : des Irakiens, des Kurdes, des Soudanais, des Albanais, des Éthiopiens, des Érythréens, des Afghans, des Somaliens, des Serbes. Depuis novembre, nous hébergeons, avenue de la Marne, une cinquantaine de Soudanais venus de Calais. Je remercie à nouveau Monsieur le Préfet qui est venu en personne avec nous au pied des immeubles informer, expliquer, dialoguer. Je félicite aussi les associations et les 170 bénévoles qui apportent chaque jour du secours à ces réfugiés. »


L’année 2016 a confirmé la force économique de Mérignac


« Désormais, dans un périmètre de deux kilomètres autour de l’aéroport, les plus grandes entreprises de l’aéronautique sont présentes. Thales vient d’installer son campus du futur et 2700 salariés. Dassault y a implanté une unité de maintenance avec Dassault Falcon Service. Eric Trappier, son président, a annoncé le transfert de nouvelles équipes vers le site. Nous y trouvons également Safran, Sabena, Stelia, mais aussi une offre de formation avec l’IMA et demain je l’espère une extension de l’Aérocampus.

Cette présence industrielle forte s’ajoute à la base aérienne, au commandement des forces aériennes, et non loin, à une zone de certification des drones. La vocation aéronautique de la ville et de la Métropole s’en trouve ainsi renforcée. Elle dispose désormais d’une opération d’intérêt métropolitain qui s’ajoute à cet outil majeur qu’est Bordeaux Technowest.

L’aéroport de Mérignac, pièce essentielle, dans ce développement, a été désigné aéroport de l’année selon la presse spécialisée. Il est prêt, avec notamment le lancement d’un nouveau terminal, à affronter la concurrence de la LGV qui arrive en juillet.

L’innovation appelle l’innovation. L’année 2016 a vu le développement d’une dizaine de « pépites », à la recherche de saut technologique comme AT Internet, société pionnière dans la mesure d’audience des sites internet ou IXXI Techside, filiale de la RATP, spécialisée dans les calculs d’itinéraires multimodaux, les écrans intelligents, ou la billettique…

Mérignac ne se réduit pas à ces seuls secteurs. La zone commerciale ne faiblit pas. Elle accueille entre 10 à 12 millions de visiteurs par an. Castorama va implanter un nouveau magasin de 17.000 m², ce qui en fera l’enseigne la plus étendue de Mérignac devant Carrefour. Mérignac dispose également d’un pôle sport et loisir majeur autour du village Décathlon qui accueille de nouvelles activités comme le Padel Club ou le Royaume des Sens. Au total, les 20 investissements les plus importants en cours sur notre territoire totalisent plus d’un milliard d’euros, et ce milliard est financé à 80 % par des investisseurs privés. »


Accompagner le développement de la Ville


« Le tramway arrivera fin 2019 à l’aéroport avec des arrêts devant Mérignac Soleil, Lapeyre et Cofinoga. Un BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) rejoindra ensuite Pessac Alouette en passant par la bande d’arrêt d’urgence de la rocade.

Sur un autre axe, un tram-bus reliera Saint Aubin à Bordeaux en passant par l’avenue de Saint Médard et le Grand Louis et ce, également fin 2019. La 2ème phase de la voie Marcel Dassault, commencera cette année et sera livrée en 2018. Elle desservira différents pôles économiques de la ville (ZI du Phare, Vert Castel) et irriguera Bordeaux Aéroparc d’est en ouest.

Bien entendu, l’ensemble de ces projets s’accompagne d’un développement des pistes cyclables. Le vélo aura plus que jamais droit de cité dans notre ville et d’ailleurs nous organiserons bientôt une fête du vélo avec Bordeaux Métropole et Vélo Cité. »

« Le PLU 3.1, adopté en décembre dernier, devrait enfin nous donner une réglementation permettant de trouver le bon équilibre. Nous avons travaillé pour qu’il corresponde mieux à la Ville que nous souhaitons : moins de densité, plus d’espaces verts, davantage de cheminement… Dans les quartiers pavillonnaires, les constructions ne pourront pas dépasser le R+1, ou le R+2 le long de certains grands axes comme l’avenue de la Libération ou l’avenue de Magudas. La nouvelle règle d’urbanisme imposera des espaces plantés à hauteur de 40 % des parcelles environ. Elle protégera mieux les zones naturelles et agricoles. Mais s’il faut veiller à protéger la qualité de vie de nos habitants, il reste que nous avons besoin de logements, et de logements pour tous. Nous prévoyons 35 % de logements sociaux dès que la surface de plancher sera supérieure à 2 000 m². »


De nouveaux équipements lancés en 2017


« La Métropole manque de plan d’eau pour sa population. Elle n’a pas non plus de lieu pour accueillir des compétitions nationales ou internationales de natation. Quant à Mérignac, notre ville a besoin de rénover une piscine de plus de quarante ans. Nous avons donc proposé de faire coup double. Construire un stade olympique d’intérêt métropolitain, porté par la Métropole, mais qui en dehors des compétitions sera accessible à tous. Et simultanément, proposer d’autres bassins d’intérêt municipal qui doubleront la surface de plan d’eau qui passera ainsi de 1 000 m² à 2 240 m². Cette opération d’un montant de l’ordre de 35 millions a donné lieu à de nombreuses discussions, parfois à des incompréhensions. Elle a été validée par le Conseil de la Métropole en décembre dernier. Je tiens à remercier son président de son soutien constant.

D’autres équipements marqueront l’année 2017 : le nouveau conservatoire ouvrira en septembre, les travaux de la cité de la petite enfance vont démarrer, la désignation des maîtrises d’oeuvre des maisons des habitants à Chemin long et à Arlac est prévue dans les prochaines semaines. Ces équipements rejoindront la maison des habitants de Beaudésert, inaugurée le 1er octobre 2016, ou celle du Burck. Nous renforcerons ainsi cette offre de services de proximité que les habitants attendent. »


Un guichet unique pour mieux répondre aux besoins des habitants


« Notre rôle consiste à écouter en permanence, à répondre, sans relâche, à expliquer aussi, et à servir.
Servir c’est d’abord faciliter la vie des habitants. Éviter par exemple que notre mairie soit un blockhaus, un lieu refermé sur lui-même, ou pour prendre une autre image un parcours du combattant. Le guichet unique que nous inaugurons le 19 janvier aura pour objectif de simplifier la vie des usagers. Cette simplification est d’autant plus nécessaire que nos habitants sont parfois dubitatifs devant ce binôme encore mystérieux : la Métropole et la Ville. Nous avons choisi de faire simple : la mairie demeure la porte d’entrée de l’une et de l’autre. Venez à la marie, et le guichet unique traitera votre dossier ou vous orientera vers le service compétent.

Dans ce dialogue constant avec les habitants, les conseils de quartier sont un outil essentiel. Ils permettent « en direct » à chacun ou à des groupes de rencontrer des élus et des agents et d’engager avec eux un dialogue que je qualifierai de franc, certains diraient parfois de « viril, mais correct ». Il faut l’accepter. Depuis deux ans et demi, nous avons tenu 39 assemblées plénières de quartier, outre 21 réunions spécifiques comme celle de Pichey..., soit déjà plus que dans le dernier mandat. »


Contact presse :

Virginie Bougant
Chargée de communication et des relations presse
05 56 55 66 18 – 06 27 52 48 69

Restez informé de l’actualité de Mérignac

Je m’abonne à la newsletter Je m'inscris aux alertes SMS