Le 19 février 2019, le Conseil de Quartier de la Glacière a rassemblé une cinquantaine de personnes à la Maison des Habitants.


Ouverture

Alain Anziani, Maire de Mérignac

Alain Anziani, Maire de Mérignac, a introduit la réunion en remerciant l’ensemble des participants : habitants, élus, services de la Ville et acteurs investis dans la vie de la cité.

A l’image de l’ensemble de la métropole bordelaise, Mérignac est une ville attirante, cela est une chance et tous les habitants peuvent s’en féliciter. Cette attractivité nécessite des adaptations, notamment en termes de déplacements. La municipalité et la métropole travaillent donc ensemble pour trouver des solutions. Parmi elles, Mérignac bénéficiera de deux projets majeurs : le prolongement de la ligne A du tramway vers l’aéroport en 2021 et la mise en service d’un Bus à Niveau de Service Performant (BNSP) entre le Haillan et Pessac Bersol. Plus de 11 km de pistes cyclables supplémentaires sont également programmées sur la commune d’ici 2021-2022. Une nouvelle liaison cyclable entre le centre de Bordeaux et le centre de Mérignac desservira le quartier de la Glacière.

Intimement liée aux déplacements, la question de l’urbanisme et des constructions nouvelles est au coeur des réflexions menées par la commune. Créer de nouveaux logements est nécessaire car la demande est importante mais ce développement doit être maîtrisé et non subi. Dans cette logique, une charte de l’urbanisme et de la qualité de la ville a été élaborée. Depuis l’adoption du PLU 3.1, le rythme des constructions a ralenti et de nombreux permis de construire ont été refusés. A la Glacière, le seul permis accordé dernièrement concerne le parc public. Ce terrain, acheté par Gironde Habitat, accueillera de nouveaux logements. Le gymnase qui se trouve sur la parcelle devient propriété de la Ville et permet d’ores et déjà de maintenir les activités sportives ayant dû être déplacées suite au récent incendie du Cosec.

Dans ce contexte, il est essentiel de rappeler ce qui fait la qualité de vie de Mérignac : la nature. Pour conforter cette identité de ville verte, deux nouveaux parcs verront le jour cette année : le 9e parc à Pichey et le parc Schoelcher à la Glacière.

1. Maison des habitants / crèche

Jean-Claude Pradels, élu du quartier, a introduit le projet de construction de ce nouvel équipement public dont la vocation est d’accueillir une crèche et une maison des habitants en un même lieu. Il sera implanté le long de l’avenue de la Marne, entre les rues Pierre Brossolette et Georges Mandel. Bien que cet équipement soit neuf, il s’appuiera sur l’ancienne école, dont une partie de la façade sera conservée. En termes de programmation, la crèche aura une capacité de 60 berceaux (soit 40 de plus que la crèche actuelle) elle aura accès à des espaces extérieurs et la Maison des Habitants sera également ouverte sur des espaces extérieurs. A cela s’ajoute la création d’espaces communs : hall d’accueil, square, stationnement du personnel, dépose minute et stationnement pour les deux roues.

Les architectes du cabinet Tectoniques ont ensuite pris la parole pour présenter le fonctionnement du bâtiment et donner à voir le projet architectural.



2. Parc Victor Schoelcher

D’ici l’automne 2019, les habitants bénéficieront d’un nouvel espace de nature et de détente : le square Victor Schoelcher. Il se trouve sur une parcelle d’environ 1,8 ha, au nord du parc de Bourran entre l’avenue de Verdun et l’avenue Léo Lagrange. L’aménagement paysager a été élaboré en concertation avec les Conseils de Quartier de la Glacière et de Bourran, mais aussi avec le groupe scolaire et le collège de Bourran, le voisinage et l’association de street workout de Bordeaux.

Le projet comprend la création d’un maillage piéton entre l’avenue de Verdun et la rue Léo Lagrange, une zone de plantes comestibles, une prairie naturelle le long du mur en pierre classé, une zone de refuge pour la biodiversité, l’installation de nichoirs, d’un rucher et de panneaux pédagogiques. L’aménagement d’une aire de street workout pour la pratique sportive et d’une aire de pique-nique pour la détente sont également prévus. Enfin, dans la continuité de la stèle commémorative inaugurée le 23 mai 2018, une sculpture symbolisant l’abolition de l’esclavage sera créée dans le parc, dans un second temps.




3. Espaces publics

La réunion s’est poursuivie par la présentation des différents projets de voirie réalisés ou à venir dans le quartier de la Glacière.

  • Les rues Mandel, Dolto, Béarn, et le cours de la Marne au droit de l’ilot 3 du PAE sont en cours de rénovation.
  • Un nouveau square a été réalisé cours d’Ornano à l’automne 2018. Il comporte une aire de jeux pour les enfants. Les arbres existants ont été préservés.
  • Au niveau de la résidence Divona, les espaces verts ont été refaits et la reprise du trottoir sera réalisée au printemps.
  • Les impasses Marin et Maître Guy ont bénéficié de la reprise des trottoirs  Rue Jean Bart, la possibilité d’une mise en sens unique est à l’étude
  • Au niveau du cours Ornano et de la rue Paul Doumer, le projet se poursuit :
    o La phase 1 est quasiment terminée au niveau du carrefour Doumer / Hourquet / Barrière, et les travaux sont achevés au niveau des carrefours Doumer / Churchill, Doumer / Jolibois et Doumer / Hourquet.
    o La phase 2 sera réalisée pendant les vacances de Pâques pour limiter les nuisances au niveau du carrefour Ornano / Remonte. Une réunion publique d’information aura lieu le 26 février à 18h à la Maison des Association.
    o La phase 3 sera quant à elle réalisée à l’été 2019, sur le cours Ornano entre Gallieni et Marne. Nouveau square cours d’Ornano

4. Budget participatif

En fin de réunion, Alain Charrier, Conseiller Municipal délégué à la démocratie participative a présenté le budget participatif mis en place depuis mi-janvier. Ce nouvel outil de participation citoyenne est ouvert à tous les usagers de la ville (habitants ou personnes qui travaillent sur la commune) quel que soit leur âge. Le principe consiste à déposer des projets d’amélioration du cadre de vie, leur faisabilité est ensuite analysée par les services de la ville, puis, les projets éligibles sont proposés au vote du grand public afin de définir ceux qui seront réalisés, dans une limite totale de 200 000€. A titre d’exemples, les projets déposés peuvent être : installation d’un hôtel à insectes dans un parc, d’un composteur collectif, de passages piéton « 3D », de tables de ping-pong, etc.

Pour plus d’informations, nous vous donnons rendez-vous sur le site internet budgetparticipatif.merignac.com.




Télécharger le compte rendu au format PDF


Je télécharge