L’éducation, priorité du mandat

Les modalités de mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires ont été présentées durant le Conseil municipal.

À la rentrée 2014, la réforme des rythmes scolaires va changer la vie quotidienne des 4 900 enfants scolarisés à Mérignac et de leurs familles. Ces modifications interviennent après une concertation de plusieurs mois. Avec un objectif : le bien-être des enfants. Et une méthode : un temps périscolaire compatible avec les contraintes des parents et des enseignants.

Mérignac a toujours mis l’éducation au centre de son action en lui accordant notamment le premier poste de dépense du budget municipal (30% du budget de la ville) ainsi que les effectifs municipaux les plus importants.

Alain Anziani, maire de Mérignac, a souligné que la réalisation de ce projet éducatif de grande qualité n’impacte pas la fiscalité, « nous tenons nos engagements : cette réforme va se faire gratuitement, nous ne facturerons pas aux usagers ni aux contribuables ». Le coût par enfant scolarisé s’élève à 312 € bruts par an, il s’agit d’un engagement fort de la Mérignac en faveur de l’éducation.

Marie Récalde, adjointe au Maire déléguée à l'éducation a rappelé que la réforme des rythmes scolaires engagée par l’Etat doit être une opportunité pour proposer aux écoliers mérignacais et à leurs familles un projet éducatif de qualité en faveur de l’égalité des chances. C’est donc de manière extrêmement volontariste qu'une réflexion globale autour du temps scolaire a été lancée en menant une concertation auprès des parents d’élèves, des associations, des personnels municipaux et de l’Education nationale.

Pour lire le dossier de presse complet, télécharger la pièce jointe