David Charbit, adjoint au Maire de Mérignac délégué au Développement durable, à la démocratiel ocale et à la Ville numérique, a invité hier les élus des 28 communes en charge de la démocratie participative à échanger autour des bonnes pratiques et initiatives innovantes.

En sollicitant les élus métropolitains autour de la démocratie participative, Mérignac souhaite faire le point sur les attentes des habitants et ouvrir de nouvelles perspectives. Il s’agit également de s’interroger sur l’articulation entre l’échelon communal et Bordeaux Métropole. Ce temps d’échange à été particulièrement apprécié et amorce des cycles de rencontres réguliers.

Mérignac a été pionnière dans l’organisation de Conseils de quartiers. Seules les Villes de plus de 80 000 habitants sont tenues de proposer des conseils de quartiers, Mérignac a donc eu une démarche volontariste en la matière. La Ville a souhaité donner un nouveau souffle à cet outil de démocratie de proximité et a relancé le cycle des 10 conseils en décembre 2014. Alain Anziani, Maire de Mérignac a présidé chacune de ces réunions plénières. L’intérêt des habitants pour cette démarche tournée vers la proximité ne s’est pas démenti. Plusieurs groupes de travail d’habitants se sont constitués autour de différentes thématiques telles que les déplacements, le cadre de vie, l’animation des quartiers ou le lien social.

Mérignac souhaite également se doter d’une instance tournée vers la prospective, ce sera le rôle du futur Conseil de développement. Lors du mandat précédent, un Conseil Consultatif avait été créé. Il réunissait des membres de la société civile et avait pour but de mener des réflexions sur diverses thématiques et de faire des propositions pour leur Ville. Au bout de 5 ans de fonctionnement, des ajustements étaient nécessaires. Le Conseil de Développement A pour mission d’être force de propositions dans tous les domaines de la vie quotidienne mérignacaise. La création de « groupes ressources » constitue la grande nouveauté dans le fonctionnement de ce conseil de développement. Constitué pour la durée de vie d’un groupe de travail, le « groupe ressource » est composé d’habitants volontaires ayant fait acte de candidature auprès du bureau du Conseil de développement. Leur nombre n’est pas limité. Cette possibilité de participer à l’élaboration d’un projet en fonction de son intérêt pour un sujet apporte de la souplesse et de la diversité à la constitution des groupes de travail.