Conformément à la loi, un espace est réservé à l'expression des groupes politiques municipaux. À ce titre, le Conseil municipal a décidé, dans un souci d'équité, d'attribuer un espace identique aux différents groupes. Les propos publiés dans cette rubrique n’engagent que leurs signataires.



Tribunes libres - mars 2020



Un nouveau stade nautique ; pour tous les sportifs, pour tous les publics !

Notre piscine Badet âgée de 48 ans sera remplacée par un nouvel équipement d’intérêt métropolitain qui pourra être classé Grand Équipement par la Fédération Française de Natation.

Il se trouvera en coeur de ville, sur le site Brettes. Ses travaux débuteront en novembre 2020 pour une ouverture prévue en décembre 2022. Le public pourra alors découvrir dans un très beau bâtiment : un bassin olympique de 50 m avec 10 couloirs, un bassin d’apprentissage, un bassin ludique, un bassin nordique extérieur de 25 m ouvert toute l’année, du water jump avec 8 rampes de lancement, une pataugeoire et une aire de jeux d’eau, un espace dédié à la forme et au bien-être, un restaurant ainsi que des vestiaires et des bureaux.

Ce futur équipement nous a permis, en partie, d’être lauréat du label Terre De Jeux ; nous pourrons ainsi accueillir des délégations de sportifs pour les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Cet équipement reviendra à 80 millions d’euros partagés entre la Métropole et la ville de Mérignac sur 270 mois, ce qui coûtera 1,7 millions/an à notre collectivité soit moins que ce que nous payons chaque année pour notre piscine.

Présenté aux élus mérignacais lors du dernier Conseil Municipal et voté par les Conseillers Métropolitains le 14.02.20, ce nouveau stade nautique marque le point de départ d’améliorations ou de créations de nombreux autres équipements sportifs pour les années à venir !



Cécile Saint-Marc, Adjointe au maire déléguée au sport et relations avec le mouvement sportif Groupe PS


Agriculture urbaine, une voie à suivre sous condition

L’agriculture urbaine est une forme émergente ou ré-émergente de pratiques agricoles en ville.

Les activités agricoles (petits élevages, jardins, aquaculture...) urbaines et périurbaines ont toujours existé dans les villes ou à proximité pour des raisons pratiques d’approvisionnement alimentaire. Avec la croissance démographique, les champs ont disparu des villes. La métropole bordelaise ne dispose à ce jour que d’une journée d’auto suffisance alimentaire. Il est donc impératif de reconquérir rapidement ces espaces au profit d’une agriculture de proximité.

A Mérignac, nous pouvons nous engager dans cette voie ..à condition toutefois de s’assurer de la qualité des sols , de l’air et de l’eau dans ces zones proches d’entreprises industrielles, et des trafics aéroportuaire et routier. Mesurer l’impact des pollutions pressenties ou identifiées s’avère une nécessité pour garantir le succès de tels projets. La réussite des projets d’agriculture urbaine sur la zone Sabatey comme ailleurs en dépend . Ce pourquoi nous avons demandé que toutes les analyses soient effectuées pour rassurer les riverains comme les futurs consommateurs. D’autre part, la nature des projets choisis doit s’avérer cohérente avec les objectifs visés d’une agriculture de proximité contraire à l’élevage industriel de 24 000 poules pondeuses , même bio !



Groupe EELV : Sylvie Cassou-Schotte, Stéphane Gaso, Gwénaëlle Girard, Jean-Claude Pradels


Et si on prenait le temps de la lenteur, petits et grands ?

Plus vite, toujours plus vite, telle serait la norme aujourd’hui. Et si on se posait quelques minutes, quelques heures, une journée, histoire de souffler ? Souffler pour mieux jouer, se parler. Dans un monde où la vitesse déborde du cadre de travail, les enfants ne sont pas épargnés.

Sollicités de toute part, les enfants de nos sociétés modernes n’ont plus une minute à eux. Journées à rallonge, activités scolaires, extrascolaires… Stop ! c’est quand que l’on ne fait rien ?

À l’heure de la performance, de la réussite, le rapport à l’école comme le rapport à la vie est rattrapé par le consumérisme. On apprend plus, on cumule des connaissances encore et encore. Que peut le temps de la lecture, de la littérature ? un peu d’intimité, un peu de silence, un peu de liberté. « Lire un livre, ce n’est parfois pas plus long que regarder un film. Au contraire, un livre peut être un accélérateur de pensée ».

Lire faire lire, ne rien faire, rêver, laisser son imaginaire vagabonder, ne plus se dépêcher. Mais aussi inventer un monde sans guerre, sans famine, sans racisme, sans exploitation des individus, pour la solidarité et la préservation de notre planète. Alors, l’éloge de la lenteur, comment ça s’apprend car cela ne va pas de soi. « Se dépêcher de vivre et puis de mourir ? » La lenteur pour les grands et les petits, c’est faire place au temps pour le bonheur. Prendre son temps, c’est entrer en résistance.

Pourquoi ne pas se donner le temps de bien vivre à Mérignac ?



Groupe communiste et apparenté Joël Girard, Léna Beaulieu, Alain Lamaison, Claude Mellier, David Valade



La parole est à l'opposition



Mérignacais(es), que pensez-vous de votre ville

Depuis le 1/9/2019, nous avons diffusé un questionnaire qui a suscité + de 1.000 réponses. Comme promis, voici les résultats :

Les sujets en tête des préoccupations : «Qualité de vie, environnement, développement durable» (58%), suivi de «Transport, circulation, stationnement» (49%) et de «Sécurité et prévention» (46%)

Parmi les mérignacais qui ont répondu :

• 78% ne sont pas satisfait de la fluidité de la circulation

• 19% trouvent qu’il y a assez de pistes cyclables

• 61% pensent que le slogan «Mérignac Ville Verte» ne correspond pas à l’évolution de la commune

• 15% ont le sentiment que l’architecture des nouveaux immeubles est soignée

• 55% s’inquiètent du manque d’équipements sportifs

• 12% disent qu’il y a assez de policiers municipaux et que leur sécurité et celle de leur biens est assurée

• 51% regrettent le manque de crèches et de résidences pour personnes âgées

• 45% considèrent que l’offre culturelle est satisfaisante, et seuls 20% pour l’action sociale

• 66% souhaitent la limitation des dépenses de prestige Le résultat le plus net concerne l’URBANISME

: 82% des participants ont déclaré vouloir «ralentir l’urbanisation de Mérignac».

Merci à tous ceux qui ont bien voulu donner leur avis.



Thierry MILLET, Christine PEYRÉ et Hélène DELNESTE


Merci

Merci pour ces 6 ans de mandat. Merci pour ces 6 ans qui m’ont fait grandir et m’ont tant appris.

Littéralement beaucoup appris, grâce aux formations, aux heures de commission, de conseil de comité de pilotage... Ces heures passées à préparer les dossiers et à faire des recherches en amont.

Humainement beaucoup appris, grâce aux rencontres, à mes collègues, aux services, aux bénévoles au fil des nombreuses manifestations et événements.

Ce fut parfois merveilleux, avec le plaisir et l’honneur de porter l’écharpe tricolore et de représenter la République en célébrant un mariage. Ce fut parfois douloureux, avec la perte de notre collègue Bruno Marne, parti bien trop tôt en 2015.

Ce fut parfois de belles aventures transpartisanes comme cette motion pour l’interdiction des cirques détenant des animaux sauvages votée en conseil municipal suivie d’un arrêté municipal. Certains de nos choix auront fait bouger les lignes, enfin je l’espère.

La politique est un catalyseur qui permet aux êtres humains d’exprimer le pire et le meilleur d’eux-mêmes. En tant qu’élus locaux, nous oublions parfois que si nous voulons être respectés de nos administrés, nous devons commencer par nous respecter les uns les autres, quand bien même nos opinions divergent.

La vie, c’est comme une boite de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Ces 6 années resteront à jamais gravées dans mon coeur. Merci.



C. TARMO, Groupe Mérignac Avenir


À vos marques, faites le bon choix le 15 et 22 mars

N’oublions pas que la façon de s’exprimer reste le droit de vote. Voter pour exprimer son accord, ou son désaccord, même voter blanc mais exprimer sa voix. Souhaitant aux Mérignacaises et Mérignacais de bien choisir son futur Maire pour notre commune.



Jean-Luc AUPETIT
Extrême droite pour Mérignac