Créé en 1963, le Conservatoire municipal de Mérignac, est aujourd’hui trop exigu pour accueillir tous les enseignements artistiques qui sont dispensés dans une douzaine de lieux de la commune. Il s’installera bientôt dans un bâtiment mérignacais emblématique : la Maison Carrée d’Arlac, en cours de rénovation.

La Maison Carrée sera dédiée aux apprentissages musicaux et accueillera des salles de répétitions et des studios ainsi que les services administratifs du conservatoire.

Ce bâtiment de 677 m² bénéficie directement de la desserte du tramway (ligne A, arrêt fontaine d’Arlac).

Un creuset d’activités artistiques

Le Conservatoire municipal de Mérignac est consacré à l’enseignement de la musique, de la danse, du théâtre et des arts plastiques. Il compte 46 enseignants, 1 100 élèveset des salles de cours réparties dans plusieurs lieux de la ville, notamment place Jean Jaurès à Capeyron et en centre-ville au sein de l’école du Parc (12 salles de cours et 2 grandes salles pour les formations musicales).

En outre, les nouveaux locaux du Conservatoire permettront de concrétiser un projet pédagogique innovant qui prévoit notamment une coopération avec le Krakatoa, scène de musiques actuelles. Cette collaboration inédite est suivie avec attention par le Ministère de la culture.

Une deuxième vie pour un bâtiment emblématique

Construit entre 1786 et 1789 par Samuel Peixotto (architecte : Alexis-Honoré Roché), le Château Peychotte, a été baptisé « la Maison Carrée » par les habitants du quartier. Ce bâtiment, rappelant la Maison Blanche, a eu un destin peu commun.

D’abord rachetée par différents propriétaires – des banquiers et le médecin Elie Gintracla Maison Carrée a abrité un hôpital militaire pendant la Première guerre mondiale, puis a été occupée de 1940 à 1944.

En 1962, un promoteur immobilier acquiert ce bâtiment, classé monument historique en 1963. Enfin, la ville de Mérignac le rachète, en 1990, pour un franc symbolique.