twitter facebook google +

Situé sur la zone du collège désaffecté dont il porte le nom, et à proximité du centre-ville. Il accueillera 198 logements, en location et en accession et satisfera à tous les critères environnementaux. Proche de nombreux équipements publics (écoles, stade nautique, maison des associations…), il bénéficiera également d’une desserte idéale par le tramway et la rocade et de la proximité de Bordeaux.

Via ce programme immobilier diversifié, d’une superficie de 1,24 hectare, la ville de Mérignac affirme sa priorité en matière de mixité sociale et de logement pour tous



Des logements plus grands et moins chers

Le vaste terrain est un ancien collège désaffecté. Mais il faut s’imaginer ce qui, demain, sera le fer de lance d’un quartier en plein renouveau.

« 198 logements dont des T4 et T5, très rares en agglomération, et même des T6 pour attirer des familles. Des appartements 6 à 8 m2 plus grands que l’offre habituelle, en accession libre ou en locatif, pour tous les budgets » explique la direction de l’aménagement urbain.

« La mixité sociale et urbaine c’est proposer des éléments de confort à tous, des logements de qualité, pour tous les budgets, à proximité des transports, services et équipements » fait valoir Thierry Trijoulet 1er adjoint au Maire délégué aux grands projets urbains, à la politique de la ville et aux relations avec la Métropole.

Des appartements comme des maisons

L’architecture aussi sera particulièrement soignée :

« Nous avons traduit la volonté ferme de la Mairie de ne pas construire de masses trop importantes, ni trop hautes. L’ensemble présente donc des petites unités de 5 à 6 appartements qui s’intègrent dans le paysage pavillonnaire. Les bâtiments feront 15 m au plus haut, alors qu’on aurait pu, dans cette zone, ériger des R +4. Les parties les plus élevées seront en intérieur d’îlot, donc peu visibles » commente Jacques Forté, chef de projet pour le cabinet d’architecte Philippe Gazeau. « L’idée générale est de créer un collectif avec les mêmes qualités et les mêmes codes que ceux d’un pavillon : des accès par le rez-de-chaussé, des parties communes à l’extérieur, des jardins privatifs pour tous les appartements du bas et des terrasses généreuses aux étages avec un traitement varié, non uniformisé. On pourra dire à chacun son appart, comme on dit à chacun sa maison. »

Autre point fort du programme : les parcs à thème. Freddy Charrier, le paysagiste, a planché sur un traitement paysager original : créer des espaces extérieurs végétalisés dédiés au jeu, à la flânerie, au footing ou à la contemplation. Des squares en partage pour bien vivre... comme dans n’importe quel quartier mérignacais.


Les acteurs du projet



Crédit agricole immobilier et Groupe Logement Français .

Restez informé de l’actualité de Mérignac

Je m’abonne à la newsletter Je m'inscris aux alertes SMS