La Ville de Mérignac et la société STANTUM ont passé un contrat de recherche et développement permettant d’expérimenter dans quatre classes de Mérignac l’usage de la tablette GALAGO. Objectif de cette démarche : promouvoir à l’école l’usage des nouvelles technologies et lutter contre la fracture numérique et l’échec scolaire.

Une présentation de ce nouvel outil pédagogique avait lieu ce matin à l’école Ferdinand Buisson dans le quartier de Beaudésert en présence d’Alain Anziani, Maire de Mérignac, Marie Récalde, adjointe au Maire délégué à l’éducation et à l’innovation, David Charbit, adjoint au Maire délégué à la ville numérique, Guillaume Largillier, directeur de la société STANTUM, Sabrina Caliaros Déléguée Académique TICE, Daniel Gilliard InspecteurAcadémique Adjoint au Directeur Académique, Philippe Bonsignore chargé de mission TICE.

En 2012, dans le cadre du Grand Emprunt, l’Etat a lancé un appel à projets «services numériques innovants pour l’e-éducation » dédié au développement numérique à l’école. S’associant à différentes collectivités (villes de Mérignac et Bordeaux, CG64), la société bordelaise STANTUM a été retenue avec son projet GALAGO, innovant sur plusieurs aspects :

- Les tablettes éducatives tactiles utilisées par les élèves : une technologie unique qui, au-delà de la simple tablette, permet aux élèves d’écrire, dessiner, colorier et pourra s’intégrer à l’environnement numérique déjà mis en place (tableaux numériques interactifs, Environnements Numériques de Travail)

- Une majorité d’éditeurs nationaux de manuels scolaires s’est associée au projet, proposant en ligne ses contenus pédagogiques.


Mérignac ville pilote
Elle concerne 4 classes de CM2 dans 4 écoles différentes, déterminées par les services départementaux de l’Education nationale, ce qui représente 107 tablettes : école F. Buisson, école J. Ferry, écoles M. Berthelot et J. Macé. Les tablettes sont prêtées gracieusement le temps de l’expérimentation.

Le contrat de recherche & développement prévoit une expérimentation sur 2 années scolaires, 2013/2014 et 2014/2015. Une évaluation du projet GALAGO sera menée conjointement à l’issue de la phase d’expérimentation.

Ce qu’en disent les enseignants
L’expérimentation en cours donne satisfaction tant au niveau des élèves que des enseignants qui utilisent en moyenne la tablette sur 3 séances par jour. A Mérignac, le retour des quatre enseignants testant le dispositif est positif. Selon eux, la tablette GALAGO permet de :

- développer un véritable outils de pédagogie sur le programme classique et d’apporter des modules complémentaires..

- renforcer l’apprentissage à l’autonomie pour les élèves

- travailler au cas par cas individuellement avec chaque élève, selon son rythme, son niveau, sans complexe ni regard de l’autre.

STANTUM, société pionnière des technologies tactiles
Depuis 2002, Stantum est un pionnier reconnu internationalement des technologies tactiles. En 2013, Stantum a fait une entrée remarquée dans le domaine de l'e-education avec la tablette GALAGO, une tablette tactile d'un nouveau genre conçue spécialement pour répondre aux besoins de l'école élémentaire, puis avec Elule, un outil de gestion et de partage de contenu « en nuage » dédié à la communauté enseignante. Cette solution fait actuellement l'objet d'une expérimentation d'envergure dans les écoles de la région bordelaise dans le cadre des appels à projet e-Education et sera disponible fin 2014.
Le numérique dans les écoles mérignacaises
Elle s’inscrit dans un plan municipal de développement des équipements et usages numériques à l’école déployé progressivement dans les écoles de la ville.
L’ouverture en septembre 2011 de l’école Ferdinand Buisson, première école numérique de la ville, symbolise cette volonté politique de doter les écoles mérignacaises de matériels innovants. Dans cette perspective, toutes les classes d’élémentaire (120) disposent de tableaux numériques interactifs depuis février 2014.
Un Environnement Numérique de Travail facilitant les relations élèves / enseignants / familles /mairie sera mis en place à partir de la rentrée 2014. Enfin, une expérimentation de dalles tactiles en maternelle dans les écoles Fontaine des Eyquems et Anatole France est en cours.