Le jury, présidé par Alain Juppé, en présence de Virginie Calmels, vice-présidente en charge des sites majeurs d’attractivité économique, d’Alain Anziani, vice-président en charge de la métropolisation, maire de Mérignac, de Jacques Mangon, vice-président en charge de l’urbanisme règlementaire et de la stratégie foncière, maire de saint-Médard-en Jalles, d’Andréa Kiss, présidente de Technowest, maire du Haillan et de François Baffou, directeur de Bordeaux Technowest, a désigné le lauréat de la consultation Cœur Aéroparc : le groupement Quartus.

En janvier 2018, Bordeaux Métropole a lancé une consultation pour la cession de terrains destinés à accueillir un projet immobilier innovant contribuant à l’écosystème Aéronautique spatial Défense de l’OIM Bordeaux Aéroparc.

Cette consultation avait pour objet la réalisation sur 6 hectares au total du futur siège de Technowest, des locaux pour l’Université de Bordeaux et du pôle de compétitivité Aérospace Valley ainsi qu’un hôtel d’entreprises, des commerces et des locaux d’activités.

Le restaurant « Lulu dans la prairie », locataire de la métropole, implanté sur le site, a signé une promesse de vente avec Bordeaux métropole pour acquérir le bâtiment qu’il occupe et une emprise de terrain autour. Son activité sera donc maintenue.

Un déroulement en plusieurs étapes : 15 candidatures ont été remises en mars 2018 pour 4 groupements sélectionnés. Link city, Quartus, GA Promotion et Demathieu Bard Immobilier ont remis leurs offres en juillet.

A l’issue du jury, qui s’est tenu en septembre, 2 groupements Link City et Quartus ont été retenus. Des demandes d’évolution et de compléments leur ont été demandés, les offres finales sont parvenues à la métropole le 5 octobre dernier.

La livraison des bâtiments est prévue fin 2020.Ce projet amorce une mutation profonde de ce secteur de l’OIM Bordeaux Aéroparc, en bordure du boulevard technologique (requalifié à partir de 2021), en face du futur projet Tarmaq.


Voir le communiqué