64 actions pragmatiques et participatives vont guider la ville jusqu'à l'horizon 2030. Le but d'un Agenda 21 est de regarder loin et d'anticiper l'avenir, c'est donc une logique prospective qui a été mise en avant pour ce nouveau plan d'actions.

Un agenda 21 réalisé en concertation


Pour bâtir son Agenda 21, sa feuille de route dédiée au développement durable pour les 15 années à venir, Mérignac a multiplié les rencontres en 2016 et testé de nouvelles méthodes de travail autour de la concertation :


  • Un panel de 25 habitants volontaires

Un panel s'est réuni pour tester les propositions du nouvel Agenda 21, sélectionner des thématiques qu'ils voulaient approfondir.


  • Rencontre et discussions avec le Maire :

Des Mérignacais tirés au sort ont également débattu pendant 2h d'écologie urbaine.


  • "Market Place" :

Pendant la semaine du développement durable, 4 stands ont été montés sur la place Charles-de-Gaulle. Objectif: aborder 4 thématiques avec des passants invités à exprimer leurs expériences et leurs attentes autour de la mobilité, la ville comestible, le compostage et l'énergie.


  • Workshop :

Faire simple et concret, c'était aussi le mot d'ordre des workshops, des ateliers où habitants, entreprises, associations et élus ont travaillé de concert sur la mise en oeuvre de projets autour de thèmes précis : habitat participatif, jardinage urbain, précarité énergétique...




Mérignac dévoile 7 ambitions jusqu'en 2030


Issues de cette longue période de concertation, 7 ambitions transversales guident le projet de la Ville pour les 15 prochaines années :



Ce travail intense en dialogues et en échanges a confirmé que les Mérignacais sont les acteurs du développement durable.



Découvrez le plan d'actions sur le Kiosque



« Le 3 éme plan d'action de l'Agenda 21 mérignacais surfe sur la nouvelle vague du développement durable. Ouvert, transversal, il s'appuie sur un foisonnement d'initiatives personnelles. Car nous pouvons tous être acteurs du changement. Les héros du quotidien sélectionnés pour ces deux mois de travaux pratiques ont tous eu, à leur niveau, un déclic écoresponsable. Nous avons souhaité que ceux qui ont commencé par changer leur vie pour changer le monde puissent à leur tour inspirer celle des autres. » DAVID CHARBIT, Adjoint au Maire, délégué aux finances, au développement durable et à la ville numérique