Vie de quartiers
De novembre à décembre, la Mairie a interrogé la population via un questionnaire diffusé sur le site web de la Ville, en face à face, et dans le magazine papier. L’objectif ? Recueillir vos avis sur le cadre de vie au sens large : constructions, environnement, commerces, transports... et pour connaître, dans ces domaines, les satisfactions et les besoins des Mérignacais. Les résultats viennent de tomber.

Une population représentative

500 questionnaires ont été réalisés en face à face à différents endroits de la Ville, 390 ont été saisis sur le site internet, et 135 dans le Mérignac Magazine. Plus en détail, sur les 1025 mérignacais interrogés :

  • 61,8% vivent à Mérignac depuis plus de dix ans,
  • 17,5% depuis 5 à 10 ans,
  • 20,8% depuis moins de 5 ans.


Les personnes ayant répondu au questionnaire habitent en majorité dans le centre, mais aussi à Capeyron (environ 13,3%), Arlac (10,4%), Pichey (6,7%) et aux Eyquems (6,2%). Concernant la répartition des âges des personnes sondées :

  • 11% ont moins de 25 ans,
  • 34% ont entre 26 et 50 ans,
  • 42 % sont âgés de 51 à 70 ans et
  • 13% ont 71 ans ou plus.


Mérignac : oui à la politique de construction maîtrisée

Premier point d’importance : une large majorité de Mérignacais (74,5%) se dit satisfaite de l’orientation des constructions dans Mérignac, suite à la modification du Plan Local d’Urbanisme en février 2017. Près de 59,4% des sondés ont affirmé être favorables à l’objectif de 35% de logements sociaux à Mérignac (contre 29,2% non favorables) :

« J’aime ma ville, sa diversité, son esprit de solidarité, les offres culturelles, ses choix écologiques. Y vivre est un plaisir. Comment améliorer la qualité de vie ? En maîtrisant le développement pour que les nouveaux habitants en bénéficient. »
Profil plus de 71 ans, plus de 10 ans à Mérignac


Encore plus d'espaces verts à Mérignac !

L’annonce de la création de 4 nouveaux squares et d’un 9ème parc public en 2018 est une bonne nouvelle : 70,3% des enquêtés pensent même qu’il faut en prévoir d’autres (contre 25%).

"Un espace naturel conséquent autour de chaque construction... c'est vital"
Profil de 51-70 ans, plus de 10 ans à Mérignac


Davantage de commerces de proximité dans les quartiers

Enfin, 52,5% des répondants estiment qu’il y a assez de commerçants dans leur quartier. Néanmoins, vous êtes un peu plus de 45% à penser que la présence de commerces de proximité peut être améliorée.
"Donner du charme et de la visibilité aux commerces du centre en cessant l'aspect actuel "galerie d'hypermarché"(...)"
Profil 26-50 ans, moins de 5 ans à Mérignac


Alain Anziani : "nous allons rédiger une charte de la qualité de la ville"


« Mérignac est une ville attractive où il fait bon vivre. Et les Mérignacais en sont conscients, comme le montrent les réponses dans l’ensemble de ce questionnaire. Toutefois, il souligne aussi nos difficultés : celles d’une commune dynamique, qui grandit avec ses problèmes de circulation, de stationnement, d’urbanisation. Les opinions exprimées dans l’enquête vont nous servir à rédiger une charte de la qualité de la ville et du bien construire à Mérignac. Ce document cadre, dont la sortie est prévue au printemps 2018, inscrira noir sur blanc les règles qui, au-delà du PLU, orienteront nos relations de travail avec les promoteurs, les opérateurs et tous ceux qui participent au développement de la ville.

Construire des logements ? Oui, mais pas n’importe où ni n’importe comment. Par exemple, nous préservons les zones pavillonnaires des projets diffus qui déséquilibrent les quartiers. Davantage de commerces de proximité ? La ZAC centre- ville en prévoit, qui petit à petit s’installent. Toujours plus d’espaces verts ? Nous y travaillons sur l’ensemble de la ville. Moins de voitures, plus de vélos et de transports en commun ? Bien sûr, mais il n’y a pas de solutions miracles dans une agglomération attractive.

Nous devons aussi accompagner le développement économique dans la zone aéroportuaire : car l’économie, c’est l’emploi et des embauches à proximité des logements réduiront les flux quotidiens. Chaque jour, l’équipe municipale et moi-même travaillons dans ce sens. »


Déplacement et stationnement

59,3% des personnes interrogées estiment qu’il est difficile de stationner dans le centre-ville. Mais 23,1% des sondés pensent le contraire. Dans les autres quartiers, ce problème de stationnement est nettement moins sensible : 64,8% des Mérignacais n’éprouvent pas de difficulté à s’y garer.
« Ma rue est encombrée de voitures garées sur les trottoirs... Je suis le plus souvent à pied, parfois j’utilise les transports en commun, et je trouve que les piétons sont mal lotis. »
Profil 51-70 ans, plus de 10 ans à Mérignac


Liaisons douces et transports en commun : une priorité à Mérignac

Tendance forte : vous êtes une très large majorité à souhaiter qu’en matière de politique des transports, la priorité soit donnée aux piétons, cyclistes et transports en commun. Seuls 17,4% de répondants veulent plus de place pour les voitures !



Pour aller plus loin :

Retrouvez ce dossier dans son intégralité sur votre Mérignac Magazine du mois de février, à consulter sur le kiosque, dès le 5 février.


Etes-vous content d'habiter Mérignac ? Pour tout savoir, découvrez les résultats du baromètre municipal 2018.