Culture
François Cheval, personnalité du monde de la photographie sera le commissaire invité de l’édition 2017 du Mérignac Photographic Festival. L’ancien conservateur du musée Nicéphore Niepce défend avec ferveur la proximité et l’utilité d’un festival.

François Cheval, Conservateur au Musée Nicéphore Niepce à Chalon-sur-Saône de 1996 à 2016 et co-fondateur du premier musée public de la photographie en Chine, à Lianzhou, qui ouvrira en 2017, est le commissaire invité de cette nouvelle édition, assisté d’Audrey Hoareau. Au programme de l’édition 2017 du Mérignac Photographic Festival, des expositions dans plusieurs lieux de la ville dont la Vieille Eglise Saint-Vincent et la Médiathèque.

Une programmation internationale

François Cheval a dévoilé quelques noms de photographes invités pour cette nouvelle édition. L’espagnole Isabel Munoz (http://www.isabelmunoz.es/), Prix National de la Photographie en 2016 présentera sa série « Album de famille » sur les grands singes africains dans la Vieille Eglise Saint-Vincent. Eric Pickersgill (http://www.ericpickersgill.com/), photographe américain, qui sera pour la première fois exposé en Europe, présentera à la Médiathèque son travail autour des réseaux sociaux intitulé « No show ».

Des collaborations avec des photographes locaux sont prévues, notamment avec le collectif Les Associés .

La programmation mêlera photographes reconnus, jeunes photographes dont ce sera la première exposition, des artistes de nationalités différentes. Tous ces photographes invités ont un point commun : placer l’humanité, le partage et la communauté au cœur de leur travail. Lors de cette édition ils s’attacheront à dresser un inventaire partiel de l’idée communautaire, de rendre évident ce que nous avons perdu.

Les grandes maisons

Grande nouveauté 2017 dévoilée par François Cheval : des structures éphémères abriteront des expositions temporaires sur l’espace public. Dans ces « grandes maisons » le public pourra découvrir confortablement des œuvres mises en valeur par une scénographie et des tirages de grande qualité. Se retrouver, telle est la raison de ces constructions et de ce parcours. A travers une dizaine d’expositions, le Mérignac Photographic Festival invitera les visiteurs à redevenir maître de leur temps.

Un festival utile

Après une carrière foisonnante lors de laquelle François Cheval a mis en place 400 projets d’expositions, le Mérignac Photographic Festival est pour lui un nouveau défi. Quand il explique sa démarche, un leitmotiv revient souvent, celui de proposer un « festival utile » parmi les soixante rendez-vous déjà existants en France tout au long de l’année, « un festival utile, c’est créer de manière collective un rapport de proximité entre les œuvres et les gens. Nous voulons sonder les racines au nom desquelles nous pouvons et devons vivre ensemble. Notre but est de sortir de l’entre soi et de permettre d’élargir la base du savoir ».

Autre spécificité du Mérignac Photographic Festival : accorder une place importante à la rencontre, aux échanges et à la pratique. Vous pourrez ainsi participer à des workshops et lectures de portfolios encadrés par des professionnels seront organisés.

Enfin, l’image en mouvement aura aussi sa place dans la programmation avec des de projections de films documentaires accompagnés de conférences d’anthropologues, ethnologues et sociologues. Objectif : creuser la question de la vie en communauté, de son besoin, et de ses limites, de ses origines et de ses formes nouvelles.

La programmation définitive sera présentée au printemps 2017.

Le Mérignac Photographic Festival démarrera à l’automne 2017 par un temps fort du 5 au 8 octobre, les expositions seront visibles jusqu’en décembre 2017.

En savoir plus : http://www.merignac-photo.com/