Santé
Mérignac accueille de nombreux établissements dédiés aux personnes handicapées. Des institutions qui multiplient les passerelles avec les milieux dits « ordinaires », en étroite collaboration avec les services municipaux.
Faciliter la vie des personnes en situation de handicap est une pré-occupation constante de la Ville. La médiathèque dispose de claviers en braille, de livres à gros caractères et d’agrandissements d’écran. Le personnel a été formé à la langue des signes et des films sont projetés en audiodescription. À la Vieille Église, les expositions sont quasi systématiquement signées (traduites en langue des signes). Cette volonté d’intégration ne date pas d’hier. En 1993, la Ville a même été précurseur, mettant en place au CCAS un point « accueil, orientation, information » pour les personnes handicapées. Un espace très novateur à l’époque et qui répondait à une forte demande. Ce service est aujourd’hui devenu un relais d’information. Son but ? Permettre aux personnes d’atteindre un maximum d’autonomie sociale, en les guidant dans la complexité des dispositifs d’aides. Car, oui, la ville est bien cet espace commun et partagé par tous les citoyens, valides ou pas. De nombreuses institutions dédiées au handicap sont enracinées sur le sol de Mérignac. Pour elles aussi, l’heure est à l’ouverture sur l’environnement extérieur. Et leurs projets fleurissent dans les différents quartiers.



« En 2007, la Municipalité avait rédigé la charte “Ville handicap”, balayant des domaines aussi divers que l’éducation, le logement, l’emploi... Elle va être réévaluée cette année car les mentalités ont changé. Nous vivons tous ensemble, avec nos différences : qu’on soit jeune ou retraité, en situation de handicap ou valide. Le nouveau document sera travaillé avec les associations et orienté vers un bon usage de la ville pour tous. Toujours dans cette optique d’intégration, le CCAS* vient d’engager une réflexion avec le Clic Porte du Médoc sur la création d’une Maison des Aidants à destination des personnes âgées et handicapées.» JOËLLE LEAO , Adjointe de quartier, déléguée à la santé et au handicap


La résidence Luis Daney, un nouveau lieu dédié aux handicaps rares


En juin dernier, la résidence Luis Daney, gérée par l’Institution Régionale des Sourds et des Aveugles, a été inaugurée sur l’avenue Kaolack. Un lieu capable d’accueillir des personnes sourdes et malvoyantes cumulant des handicaps moteurs, psychiques ou autistiques. L’institution, qui dispose d’un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) et d’un foyer de vie destiné aux plus autonomes, se veut ouverte sur les milieux dits ordinaires, travaillant en partenariat avec les associations de la commune.


En savoir plus :
Site internet : www.irsar.fr
Téléphone : 05.56.44.29.51


Le centre d'audition et du langage, sous le signe de la réussite


En septembre dernier, le Centre de l’Audition et du Langage (CAL) avait installé ses nouveaux locaux à Capeyron. Un lieu stratégique, situé à la croisée des écoles, des centres de loisirs et du centre social du Puzzle pour favoriser les rencontres. Après presque un an de fonctionnement, le pari est gagné. « C’est une très grande réussite, qui profite à tous : les enfants malentendants et les autres », se félicite Caroline Courgeon, la directrice. Rançon du succès ? Le CAL croule sous les demandes d’inscriptions pour la rentrée prochaine.


En savoir plus :
Site internet : www.aogpe.com
Téléphone : 05.57.35.89.70


Main dans la main avec le GIHP


Soutenu par la Municipalité, le Gihp (Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques) défend les droits des personnes handicapées et favorise leur insertion. « La Ville nous a toujours aidés et nous travaillons dans un climat de confiance avec les élus », affirme Hubert George, directeur de la structure. « Chaque année, elle met à disposition le Pavillon du Pin Galant pour organiser notre forum. Et pour la vie associative, c’est Mérignac qui nous octroie la subvention la plus importante, avec 8000 € par an. »


En savoir plus :
Site internet : www.gihp-aquitaine.fr

Téléphone : 05.56.12.39.39

Une nouvelle école pour les chiens-guides


Le 20 septembre prochain, le centre Aliénor, école des chiens-guides pour les aveugles, posera la première pierre de ses nouveaux locaux, sur la plaine de Marchegay, un terrain communal de 8800 mètres carrés, loué par la Mairie.


En savoir plus :
Site internet : www.chiensguides-alienor.com
Téléphone : 05.56.47.85.15


Des projets pour le foyer occupationnel Jenny Lepreux


Au foyer occupationnel Jenny Lepreux, géré par l’Adgessa, ça bouge aussi. Pour accompagner les résidents vieillissants, un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) devrait être créé. La structure souhaite aussi réhabiliter les locaux du foyer occupationnel pour offrir 15 places supplémentaires en accueil de jour (dont des places en accueil d’urgence et temporaires). Et mettre en place une brigade mobile d’« aide au répit » pour soulager les familles qui ont un enfant handicapé à charge, en partenariat avec les associations et la Mairie.


En savoir plus :
Site internet : www.adgessa.com
Téléphone : 05.56.45.78.36