Développement Durable
Quelle activité une abeille, une mouche, un papillon, un oiseau colibri et une chauve-souris ont-ils en commun ? Ces animaux interviennent dans la pollinisation des fleurs ! Connaissez-vous le point commun entre le cacaotier et la tomate, le bananier et la courge, le caféier et le pommier ? Quelle activité une abeille, une mouche, un papillon, un oiseau colibri et une chauve-souris ont-ils en commun ?

Connaissez-vous le point commun entre le cacaotier et la tomate, le bananier et la courge, le caféier et le pommier ?

Les précieux fruits et légumes qu’ils produisent et que nous consommons sont dus à l’action d’insectes qui fréquentent leurs fleurs et assurent ainsi la pollinisation ! Sans leur travail, nous ne pourrions pas savourer la plupart des fruits et légumes que nous connaissons. Quotidiennement, sous nos yeux, les pollinisateurs rendent un service vital pour le maintien des populations de plantes sauvages et pour la productivité agricole. Dans le même temps, certaines activités humaines, comme l’utilisation excessive de pesticides ou la destruction des milieux naturels, sont responsables de leur disparition ou de leur raréfaction dans de nombreuses régions. Pour lutter contre ce déclin inquiétant, il est utile de savoir de quoi il est question.

Comment se déroule la pollinisation ? Qui sont les pollinisateurs ? Quelles relations entretiennent-ils avec les plantes à fleurs ? Quelles actions sont menées en leur faveur ? Que peut-on faire chez soi pour favoriser leur présence, nécessaire pour nos plantes potagères ou nos arbres fruitiers ?

Autant de questions auxquelles le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire tente d'apporter des réponses dans une brochure intitulée " Rencontre avec les pollinisateurs "


Télécharger la brochure du Ministère de la Transition Ecologique


L’importance des pollinisateurs et du service de pollinisation

La pollinisation est l’étape préalable à la fertilisation et la reproduction des plantes à fleurs. Elle correspond au transport du pollen, en provenance de l’organe mâle de la fleur, les étamines, jusqu’à l’organe femelle, le pistil. Ce transport est réalisé par différents vecteurs tels que le vent, l’eau ou les animaux. La pollinisation animale est la plus fréquente.





Parmi les pollinisateurs, on ne trouve pas que l’abeille domestique (Apis mellifera, célèbre pour sa production de miel), mais une grande diversité de pollinisateurs sauvages tels que les bourdons, les papillons et les abeilles solitaires, ou encore les chauves-souris et les colibris dans les milieux équatoriaux ou tropicaux. Les pollinisateurs les plus efficaces sont cependant les abeilles et les bourdons, dont on recense plus de 1000 espèces en France.


La pollinisation, un service écologique menacé

Aujourd’hui, 35% de notre alimentation repose sur des plantes pollinisées par les insectes. Les pollinisateurs sont donc la source d’un véritable service écologique. Ce service est d’autant mieux rendu que la diversité des pollinisateurs est importante. Mais ce service est aujourd’hui menacé par l’intensification de l’agriculture, l’urbanisation ou encore les changements climatiques qui perturbent les populations de pollinisateurs.

Afin de collecter des données quantitatives sur ce sujet, le Muséum national d’Histoire naturelle et de l’Office Pour les Insectes et leur Environnement avec pour partenaires principaux la Fondation Nature & Découvertes et la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, a mis en place un projet de sciences participatives appelé " SPIPOLL" : Suivi Photographique des Insectes POLLinisateurs.

Le SPIPOLL, un projet de science participative pour la collecte de données sur les insectes pollinisateurs.


Le SPIPOLL permet donc la collecte de données sur les insectes pollinisateurs et/ou floricoles en France en mesurant les variations de leur diversité et celles de la structure des réseaux de pollinisation, sur l’ensemble de la France métropolitaine.

Bien que l’objectif principal soit de collecter des données scientifiques uniques en leur genre, le protocole Spipoll mêle le ludique (établir une collection) au didactique (mettre des noms sur les insectes que l’on côtoie tous les jours) et au pédagogique (appréhender la diversité du vivant à travers celle des pollinisateurs). Il s’agit donc bien d’un échange complémentaire entre les observateurs et les scientifiques, qui ont aussi à charge de partager et diffuser leurs résultats.


Participer au projet


Sources :

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/

https://www.pollinisateurs-nouvelle-aquitaine.fr/

http://www.spipoll.org/