Culture

Mérignac renforce son statut de ville de la photographie. La biennale Mérignac Photographic Festival devient un rendez-vous annuel et international. C'est le pari ambitieux de Mérignac qui, dès 2019, programme trois expositions, dont un temps fort qui dépassera les murs de la Vieille Église pour gagner l'espace public... et multiplie les occasions de rencontres entre public et artistes.

William Daniels à l'équilibre

La Vieille Église est l'épicentre de la programmation photographique. Après le succès du Studio Volta de Sanlé Sory qui a joué les prolongations, elle accueille du 18 avril au 9 juin les clichés de William Daniels, photo reporter des conflits armés et témoin émerveillé de la fragilité du monde, des entre-deux ténus qui maintiennent l'équilibre précaire entre vie et mort. Son exposition porte le nom de Wilting Point : littéralement "point de flétrissement", le moment fatal où le degré d'humidité du sol devient insuffisant pour la croissance d'une plante.


Au jardin "Paradis"

Puis, du 20 juin au 1er septembre, c'est au tour de l'exposition Paradis de s'emparer des lieux. Conçue par les plasticiens Laurent Cerciat et Denis Cointe, en association avec la réalisatrice sonore Laure Carrier, le paysagiste-concepteur Fabrice Frigout et le rédacteur Sébastien Gazeau, elle retrace les contours d'un jardin artistique : celui de la Maison d’accueil spécialisée "Le Barail" à Mérignac, réalisé entre 2016 et 2018.

Que nous apportent les jardins ? Quelles visions du monde révèlent-ils ? Sont-ils fonctionnels ou autorisent-ils la rêverie ? Quelles significations ont les zones fleuries ou sauvages, les espaces délaissés, les aménagements ? Autant de questions auxquelles tente de répondre l'exposition à travers des séries de photos, mais aussi de la vidéo, du texte, une installation...

Au final, le spectateur est convié à cheminer dans un jardin imaginaire qui réunit plusieurs lieux (les parcs de Bourran, de Tenet ou la Maison d’accueil spécialisée "Le Barail"). La balade se prolonge par un programme de rencontres avec les artistes, ainsi qu'avec le paysagiste-jardinier Gilles Clément* le 1er juillet à 18h30 à la Vieille Eglise Saint-Vincent.

*Auteur de plusieurs concepts qui ont marqué les acteurs du paysage de la fin du xxème siècle ou du début de ce XXIème siècle, dont notamment : le "jardin en mouvement", le "jardin plantaire", et le "tiers paysage".


Chris Shaw : l'exposition événement

Enfin, temps fort de la programmation 2019 : l'exposition événement du photographe Chris Shaw. Spécialiste de l'argentique et adepte du noir et blanc, cet Irlandais a découvert la photo dans les années 1980, à travers l'oeuvre du Japonais Ikko Narahara. Du 28 septembre au 15 décembre, le temps fort "Mérignac Photo", en partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie (MEP), le directeur, Simon Baker, lui donne carte blanche pour mettre en parallèle son propre travail et les clichés du maître japonais, à l'origine de sa vocation. Ces regards croisés sont également affichés dans d'autres endroits de la ville : à la Médiathèque et en extérieur. Plusieurs rencontres sont programmées autour de la collection de la MEP et du travail de Chris Shaw, qui animera un workshop sur le thème de l'auto-édition : artisan appliqué, il développe lui-même ses photographies.

Ainsi, la photographie à Mérignac déroule une nouvelle pellicule qui joue sur tous les contrastes : une exposition de dimension régionale avec des artistes qui émergent, une exposition évènementielle pour accueillir tous les publics, dans et hors les murs ; mais aussi des rendez-vous de dimension nationale, voire internationale, avec des pointures de la photographie, des partenariats prestigieux, des artistes en résidence... et toujours l'encouragement à la création !


Mérignac confirme son positionnement de maison métropolitaine de la photo

"Avec la Vieille Église Saint-Vincent comme point d'ancrage et seul lieu public dédié uniquement à la photo dans l'agglomération, Mérignac se positionne comme la Maison Métropolitaine de la Photo. Le temps fort désormais annuel, "Mérignac Photo" a l'ambition de s'adresser à tous les publics, de manière encore plus large et directe, à travers des expositions tout au long de l'année et plus seulement sous forme de biennale. Ces rendez-vous se dérouleront au sein de la Vieille Église Saint-Vincent, mais aussi hors les murs : pourquoi pas sur le parvis du Pin Galant, sur les murs de la Médiathèque, les grilles du parc de la mairie ?... Des rendez-vous avec les artistes en résidence permettront à tous d'entretenir une relation plus proche, plus nourrie et plus pointue avec l'art photographique. Nos grands partenaires, comme la Maison Européenne de la Photographie, nous accompagnent et confirment cette nouvelle ambition : l'événement Mérignac photo permettra à la Ville de rayonner à l'international," Daniel Margnes, Adjoint au Maire, délégué à la culture, à la communication et aux relations internationales.


Le Mérignac Photo 2019, c'est aussi :

Des actions de médiation renforcées : davantage de rencontres avec des spécialistes, de liens avec le Mérignac ciné, de visites commentées pour les enfants, les seniors, les personnes sourdes et malentendantes... mais aussi les personnes malvoyantes.



Informations pratiques

Vieille Eglise Saint-Vincent, rue de la Vieille Eglise.
Accès : tramway ligne A – Arrêt Mérignac centre