Les Voyages Immobiles, qu’est-ce que c’est ?

Omniprésente et banalisée, sa pratique s’est diversifiée, presque éparpillée. Smartphone, compact numérique, 24x36, vidéo, son… La photographie demeure tour à tour conceptuelle, plasticienne, documentaire, humaniste. Autant de canaux qui ne parviennent pas toujours à répondre à la question : le sens.

Le principe des Voyages Immobiles est celui d’une projection et d’un rendez-vous : un moment précis durant lequel un public, deux photographes et leurs images se rencontrent.

Le choix de la projection nous a paru évident car il permet de mêler, dans un même mode de représentation, la vidéo et l’image fixe, le son et le montage. Autant d’aspect auxquels la pratique moderne de la photographie est associée.

L’échange public-auteur est essentiel, il fait partie des Voyages. Medium limité, la photographie a souvent besoin du verbe, du mot. Du mot pour éclairer les choix techniques et esthétiques ; du mot pour raconter qu’elle aventure se cache derrière telle ou telle image ; du mot pour exprimerla problématique et les interrogations qui ont été à l’origine d’un projet.

Afin que les Voyages permettent de s’approprier une vision du monde et de nos sociétés, ce rendez-vous se décline tout au long de l’année, en quatre dates, qui abordent chacune un aspect d’une thématique.

Calendrier oblige, le thème retenu pour l’année 2016 est À l’échelle d’une métropole. L’occasion d’explorer la ville, phénomène-clé du XXIe siècle qui rassemble nombre de questions telles que la mobilité, la marchandisation, le paysage ou le vivre-ensemble. Bon Voyages…

Pour en savoir plus, téléchargez le dossier de presse complet ci dessous :