Alain Anziani, s’associe à la peine des enfants et des proches de la jeune femme mérignacaise assassinée hier soir par son ex-compagnon. Le Maire de Mérignac condamne ce féminicide d’une barbarie inouïe qui soulève une vague d’émotion dans la ville.

Une cellule psychologique à destination des riverains a été mise en place à la Maison des habitants du Burck en partenariat avec le SAMU. L’éducation nationale a organisé un soutien psychologique au sein de l’école où sont scolarisés deux des enfants de la victime.

La Ville de Mérignac soutient le rassemblement prévu à l’initiative de collectifs de défense des droits des femmes, ce soir à 18h au croisement des avenues Carnot et Pierre Mendès-France.

Alain Anziani salue le travail quotidien des services sociaux, de la justice et de la police pour épauler les victimes de violences faites aux femmes et lutter contre ces actes abjects.



Contact presse :

Télécharger et lire le communiqué de presse au format PDF :