Le conseil municipal s’est réuni ce matin pour élire le Maire. Dans son discours, Alain Anziani a énoncé le quadruple défi que les élus devront relever durant cette mandature : le défi climatique, économique, social et démocratique. Le Conseil municipal s’est clôturé par la désignation des adjoints et de leurs délégations. Deux autres conseils municipaux auront lieu les 10 et 16 juillet à 15h.

Pour des raisons sanitaires, ce premier conseil municipal de la mandature s’est déroulé au pavillon du Pin Galant. Il s’est ouvert par l’élection du Maire :

  • 49 votants
  • 8 suffrages blancs
  • 41 suffrages pour Alain Anziani

Dans le discours qui a suivi son élection Alain Anziani, a rappelé qu’il souhaite partager avec l’ensemble des élus des réflexions constructives, « le rassemblement est un choix mûrement réfléchi et fondamental, je ne demande à personne de renier ses convictions. La longue histoire de Mérignac se poursuit mais dans des temps nouveaux. Ce mandat sera celui de l’audace, les temps nous oblige à agir et à ne pas être forcément patients. ».

Le Maire de Mérignac a ensuite tracé les quatre grands défis qu’il faudra relever durant ce nouveau mandat.

Le défi climatique

« La transition écologique doit inspirer toutes nos politiques publiques. À Mérignac, nous n’en sommes déjà plus au stade des discours et des promesses. Avec le réseau Canopée, nous venons de fixer le prix d’achat (2.4 millions) du bâtiment du CRDP pour y installer une maison de la nature sur une parcelle de 8000 M2. Avec La Poste, nous avançons dans les négociations pour libérer 1500 m2 au profit d’une mini-forêt urbaine entre la poste et la médiathèque. À Capeyron, les discussions ont commencé depuis plusieurs mois pour aménager un triangle vert constitué de trois espaces verts : l’un rue Maubec, l’autre entre les Olympiades et Millepertuis et le troisième rue Jean Giono. Les quatre hectares de la ferme urbaine, avenue F. Mitterrand, devraient être acquis en 2021. Le délégataire du réseau de chaleur du stade nautique a été retenu par la métropole. L’énergie renouvelable deviendra la règle pour nos bâtiments publics. Partout, nous créerons des zones piétonnes et nous libérerons les trottoirs tout en offrant les indispensables solutions au stationnement (…). »

Le défi économique

« Défendons l’emploi, défendons notre bassin industriel aéronautique et spatial, défendons nos commerces et nos artisans. Notre bassin aéronautique est moins exposé que celui de Toulouse, mais déjà Stélia Aerospace et bien d’autres vont licencier. (…) Je souhaite que nous adoptions une position offensive : l’innovation, sous toutes ses formes est, comme toujours, la clé de notre avenir. Tarmaq et son centre de formation aux métiers de l’aéronautique installera ainsi dans les jours qui viennent son association de préfiguration avec le soutien des collectivités et des industriels. Quant à la navette Orly Bordeaux, chacun a le droit d’avoir son opinion, mais tous nous pourrions nous accorder pour trouver surprenante cette méthode qui consiste à prendre une décision qui va impacter notre territoire sans aucune concertation avec les acteurs locaux ni même une réponse à la lettre très argumentée des collectivités locales et des acteurs économiques. L’État a décidément beaucoup de mal à respecter les territoires. »

Le défi social

«L’éducation restera le premier budget de la ville. La culture est un facteur essentiel de la cohésion sociale comme d’ailleurs le sport. Nous devrons offrir plus de solutions de crèches et d’accueil des personnes âgées, faciliter la vie des plus démunis grâce à des aides spécifiques comme celles que nous avons mises en place pendant le confinement en faveur des familles en difficulté. Je souhaite aussi régler enfin avec les vingt huit communes de la métropole la situation des populations migrantes. Les squats sont insupportables pour les riverains comme pour les populations concernées. Nous savons bien que ces décisions relèvent de l’État. Dans le dernier mandat, la Métropole s’y est confrontée sans aller jusqu’au bout des solutions envisagées avec les vingt-huit communes. »

Le défi démocratique

« L’abstention, ici comme ailleurs, nous a frappés. Elle nous crée une obligation : associer davantage les habitants. Pendant six ans, nous avons multiplié les rencontres avec les habitants lors de plus d’une centaine de conseils de quartier, de dizaines de réunions au pied d’immeuble, ou de rencontre à la mairie avec des personnes tirées au sort, sans oublier ces dialogues fructueux sur les marchés ou dans les rues. Le conseil de développement et le conseil des enfants ont également rempli cette mission d’ouverture. Nous renforcerons le budget participatif pour que nos habitants, au-delà de l’expression d’une opinion, s’engagent dans la réalisation de projets d’intérêt général »

Alain Anziani, a conclu son discours en soulignant le rôle essentiel de la Métropole et la profonde rénovation dans laquelle elle doit s’engager : « J’ai parfois le sentiment que nous oublions ce que nous lui devons : le tram le plus étendu de France après un long débat et un vrai arbitrage au détriment du métro, des bassins d’emploi majeurs, une filière aéronautique de force mondiale, des espaces naturels importants, une qualité de vie plébiscitée, le tout conclu par une attractivité exceptionnelle avec ses avantages mais aussi ses nuisances. Comme les villes, la métropole devra s’engager à relever ce même quadruple défi climatique, économique, social et démocratique. »

Le conseil municipal a ensuite procédé à la désignation des adjoints :


Délégations des Adjoints :

  1. Thierry TRIJOULET - Urbanisme, grands projets urbains, habitat, patrimoine, politique de la ville
  2. Marie RECALDE - Développement économique, emploi, innovation, formation et égalité femmes / homme
  3. David CHARBIT - Finances, marchés publics et numérique
  4. Sylvie CASSOU-SCHOTTE - Action sociale et solidaire
  5. Joël MAUVIGNEY - Commerce, artisanat et marchés de plein air
  6. Vanessa FERGEAU - Culture
  7. Bastien RIVIERES - Transition écologique
  8. Véronique KUHN - Éducation
  9. Gérard CHAUSSET - Domaine public, espaces verts, mobilités et travaux
  10. Mauricette BOISSEAU - Relations publiques, affaires militaires et commissions de sécurité
  11. Joël GIRARD - Logement et droits civiques
  12. Patricia NEDEL - Économie sociale et solidaire et insertion
  13. Jean-Pierre BRASSEUR - Tranquillité publique
  14. Ghislaine BOUVIER - Santé et lutte contre les pollutions
  15. Alain CHARRIER - Adjoint de quartier, démocratie participative
  16. Cécile SAINT-MARC - Adjointe de quartier, Sport
  17. Gérard SERVIES - Adjoint de quartier, Ressources humaines et administration générale
  18. Anne-Eugénie GASPAR - Adjointe de quartier, Vie associative et cohésion sociale



Contact presse :

Télécharger et lire le communiqué de presse au format PDF :