Economie

Chaque semaine retrouvez les informations économiques de la Ville de Mérignac : brèves économiques, portraits d'entrepreneurs, marché de emploi, et les événements éco à ne pas manquer.



Dassault Aviation vend 30 nouveaux Rafale à l’Egypte

Le Ministère égyptien de la Défense, puis Dassault Aviation, ont confirmé cette semaine l’acquisition par l’Egypte de 30 nouveaux avions Rafale. Pour mémoire, l'Egypte avait été le premier client de Dassault Aviation à l’export, en 2015, avec 24 appareils. Le Qatar et l'Inde (36 appareils chacun) avaient suivi la même année, avant un nouveau contrat avec la Grèce en 2020 (18 avions, dont 12 d'occasion prélevés sur les stocks de l'armée).

Dans son communiqué de presse, Eric Trappier, Président Directeur Général de Dassault Aviation, insiste sur la fidélité de l’Egypte, qui avait déjà été le premier client du Mirage 2000 il y a 50 ans, et sur la qualité opérationnelle du Rafale, qui fait de nouveau l’objet d’une deuxième commande.

Sur le plan économique, le contrat portera sur 3,75 milliards d’euros. Il donne surtout 10 ans de visibilité industrielle à Dassault Aviation et aux 500 sous-traitants (7.000 emplois) associés au programme Rafale. Pour mémoire, tous les avions sont assemblés dans l’usine de Mérignac, dont l’implantation remonte à 1950.

Les livraisons à l’Inde et au Qatar se termineront en 2022. La fabrication des avions égyptiens commencera alors. Les trente avions devraient être fabriqués en trois ans, ce qui correspond peu ou prou à une « cadence 1 », c’est à dire à un avion par mois. Mais d’autres clients devront être livrés sur la même période, ce qui se traduira alors par une « cadence 2 » (deux avions par mois) pour l’usine de Mérignac.

Le Rafale participe par ailleurs actuellement à 6 appels d’offres. D'autres contrats pourraient donc être rapidement être signés avec la Croatie, les Emirats Arabes Unis, l'Indonésie, la Suisse et la Finlande. En Inde, Dassault Aviation espère aussi remporter des appels d'offres pour 110 Rafale pour l'Indian Air Force et 57 pour la Marine.

En savoir plus sur le site Dassault Aviation



Bordeaux Technowest réunit son conseil d’administration

Bordeaux Technowest a tenu, sous la présidence d’Andréa Kiss, maire du Haillan, son conseil d’administration, vendredi 30 avril. La réunion a notamment été l’occasion pour l’association de présenter son bilan d’activité 2020, année de crise et exercice hors norme à bien des égards.

Globalement, la technopole a réussi à maintenir son volume d’activité dans les grandes lignes. Le nombre de nouveaux projets a dépassé les statistiques de 2019 et le nombre d’industriels partenaires s’est élargi avec l’adhésion de deux nouvelles entreprises (Casino et Total), pour un total de 36 partenaires industriels.

Le principal bémol de ce bilan concerne l’activité événementielle, avec le report de la manifestation phare qu’aurait dû être le dixième anniversaire de l’UAV show, celui de Bordeaux TechDay ou la soirée des partenaires. Tous ces événements sont reportés à 2021.

En vertu du principe de présidence tournante, c’est désormais Alain Anziani, maire de Mérignac, qui assure la présidence de la technopole.

En savoir plus sur le site Bordeaux Technowest



Sopra Steria recrute 180 CDI à Bordeaux

Sopra Steria, dont la direction régionale est implantée dans le parc de Pelus et qui emploie déjà 442 salariés, vient d’annoncer le recrutement de 180 nouveaux collaborateurs en CDI cette année. Ce plan s’inscrit dans une démarche nationale qui porte sur 2.700 embauches. Les postes sont ouverts aussi bien à des jeunes diplômés qu'à des profils expérimentés.

Sopra Steria bénéficie d’un double phénomène : 2020 a marqué un tournant dans les usages et les besoins numériques des clients et une accélération dans la transformation numérique des entreprises, notamment pour l’aéronautique, la grande distribution, la banque, la santé ou l’énergie. Sopra Steria a également ouvert à Mérignac une structure dédiée à la défense et à la sécurité pour l'Armée de l'Air et la DMAé (direction de la maintenance aéronautique).

D’après Sopra Steria, le marché de l’emploi reste très tendu sur ses métiers et l’entreprise active actuellement tous les canaux de recrutement possibles (Pôle Emploi sur les parcours de reconversion professionnelle ; les écoles d'enseignement supérieur et les universités sur les parcours d'alternants).

Les équipes de l'agence travailleront sur des sujets pointus comme par exemple la simulation de mission, le développement de solutions de maîtrise de la connaissance basées sur l'intelligence artificielle, ou encore la mise en œuvre de technologies de maintenance aéronautique à l'ère du 4.0.

En savoir plus sur le site Sopra Steria



Michel Sainte Marie et la vie économique de Mérignac (1974-2014)

Un nouvel étudiant a soutenu, jeudi 29 avril, son mémoire de Master 2, dans le cadre de la convention entre la ville et la Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine (MHSA). Cette nouvelle recherche en histoire économique fait suite à deux précédentes études sur l’Histoire du Pin Galant et celle du club des entreprises. Ce travail a obtenu la mention Très Bien.

Ce travail de recherche, qui s’appuie sur une vaste bibliographie, et qui croise notamment les sources officielles écrites (40 ans de conseils municipaux), les sources orales (une dizaine de témoins directs rencontrés) et la presse, montre parfaitement la filiation entre Michel Sainte-Marie et Robert Brettes (1944-1974), le maire bâtisseur de Mérignac, et la présence permanente du développement économique au centre de la politique municipale pendant ses 40 ans de mandat.

Le mémoire retrace les grands dossiers des mandats de Michel Sainte-Marie (création des parcs d’activité, développement de la zone commerciale, montée en puissance du tourisme d’affaires, implantation des campus Médecins Sans Frontières Logistique, Bouygues Telecom ou Thales, émergence de la notion d’Economie Sociale et Solidaire…), mais aussi les grandes crises comme celles d’Armand Thierry ou de la Sogerma, à l’origine de la relance de la filière aéronautique.

Télécharger et lire le mémoire




Sur vos tablettes : une nouvelle matinale sur la cybersécurité

La ville de Mérignac et le Cybercercle organisent mardi 11 mai une nouvelle matinale, à partir de 8h30 en visioconférence, sur la cybersécurité.

Le thème portera sur la dimension judiciaire de la lutte contre la cybercriminalité. La séance sera notamment animée par Myriam Quemener, docteur en droit et magistrat, et par le commissaire divisionnaire Paul Bousquet, chef de la division des affaires économiques et financières, de la direction territoriale de la Police judiciaire de Bordeaux Sud-Ouest.

En savoir plus sur *CyberCercle Nouvelle-Aquitaine*



Sur vos tablettes : Nouveau petit-déjeuner du club des entreprises

Le club des entreprises organise un webinar d’information mardi 18 mai, de 8h30 à 10h, sur le Challenge de la Mobilité 2021 et le Challenge Club.

Le webinar sera animé par Bordeaux Métropole et les acteurs de la mobilité (covoiturage, vélo, TBM, micromobilité électrique, ..).

En savoir plus www.club-entreprises-merignac.com/


À savoir

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à la lettre d'information économique.