Economie

Chaque semaine retrouvez les informations économiques de la Ville de Mérignac : brèves économiques, portraits d'entrepreneurs, marché de emploi, et les événements éco à ne pas manquer.


Dassault Aviation vend 18 avions Rafale à la Grèce

Dassault Aviation et le gouvernement grec ont confirmé, le 12 septembre, la commande de 18 avions Rafale, dont 12 d’occasion, par la Grèce à la France. Le Premier ministre grec a même évoqué l’arrivée des premiers Rafale en 2021 et un achat "achevé début 2022". Le contrat devrait être signé d’ici la fin de l’année.

La question du calendrier a rapidement créé une petite polémique dans les jours qui ont suivi l’annonce, puisque les commandes des deux prochaines années sont destinées à l’Inde et au Qatar, puis à la France (28 appareils) entre 2022 et 2024.

Le montant du contrat se situe "entre un et deux milliards d’euros" pour les 18 appareils. Le prix final dépendra notamment des armements qui accompagnent l’avion, de la formation des pilotes et des services de maintenance compris ou non dans le contrat. A titre de comparaison, l’Inde et le Qatar auraient chacun payé 8,7 milliards de dollars pour 36 appareils, l’Egypte 4,7 milliards pour 24.

Une nouvelle commande française (dite tranche 5) de 30 appareils est prévue en 2023 pour une livraison à partir de 2027. La ministre des Armées a indiqué qu’un ajustement de calendrier était en cours d’évaluation pour assurer "la continuité des activités" de Dassault et de ses 500 sous-traitants, dont beaucoup sont affaiblis par la crise du secteur aéronautique. Avec la commande grecque, le risque de « manque de charge » sur la chaîne d’assemblage est "repoussé à 2026".

Dassault Aviation a également proposé des Rafale d’occasion à la Croatie dans le cadre d’un appel d’offres pour une douzaine d’appareils destinés à remplacer ses vieux Mig-21. En Europe, le Rafale est également en compétition en Finlande et en Suisse.

En savoir plus sur le site https://www.dassault-aviation.com/fr/



Le supermarché Monoprix du centre-ville ouvre ses portes le 15 octobre

L’enseigne Monoprix, qui avait été remplacée par Casino en centre-ville de Mérignac, rouvre un nouveau magasin le 15 octobre prochain. Le nouvel établissement, qui développera 1.600 m² de surface commerciale (contre 2.000 pour l’ancien Casino), sera positionné avec deux entrées rue de la vieille église et rue Beaumarchais, au cœur de l’ « ilot Pichet ». Il constituera surtout la prochaine locomotive commerciale du centre-ville.

Le nouveau Monoprix, qui sera ouvert 7 jours sur 7, sera avant tout un magasin alimentaire de proximité, mais proposera également une offre conséquente en prêt-à-porter et décoration et plus largement en équipements de la personne et de la maison.

L’enseigne a investi très massivement, notamment dans l’aménagement intérieur, pour ce nouvel établissement. Les 19 anciens collaborateurs de Casino ont tous été intégrés à l’effectif, qui sera porté à une trentaine de salariés. L’objectif de chiffre d’affaires est confidentiel, mais élevé, de même que le nombre de clients accueillis chaque jour.

En savoir plus sur le sitte https://www.monoprix.fr/



Le projet Marne Soleil a enfin son site Internet

La Fab de Bordeaux Métropole vient de mettre en ligne un site internet qui détaille le projet urbain Marne-Soleil. Ce projet se déploie d’est en ouest le long des avenues de la Marne et Kennedy et est délimité par les avenues Henri Vigneau et Pierre Mendès France. L’observatoire économique estimait sa fréquentation entre 10 et 12 millions de visiteurs par an avant le début des travaux du tram.

Cet axe est donc devenu une zone commerciale majeure en à peine quelques décennies, puisque l’avenue Kennedy ne date que de la fin des années 50 et n’a longtemps été qu’un chemin de terre reliant le centre de Bordeaux à l’aéroport. Pour mémoire, l’hypermarché Carrefour a été inauguré en 1969 et le centre commercial Mérignac Soleil en 1987, avant son extension en 2014.

L’ensemble de la zone a donc été marqué par une urbanisation très rapide, la mono-fonctionnalité commerciale, l’imperméabilisation des sols ou la prépondérance de la voiture (80% de la surface totale). Le projet urbain doit transformer cette zone en un espace urbain agréable où la fonction marchande restera essentielle. Le site détaille notamment la requalification de chacun des ilots, l’aménagement de pistes cyclables, la construction de logements, le plan de renaturation, la création d’ilots de fraîcheur et les programmes de logement.

En savoir plus sur le site https://marne-soleil.fr/



Happybulle continue de grandir

Happybulle, qui a déjà déménagé deux fois de Mérignac à Mérignac, avait reçu en 2019 le prix du Mérignacais de l’année. Elle devrait franchir une nouvelle étape l’an prochain avec l’installation dans de nouveaux locaux avenue de la Grande Semaine, dans le parc de Vert Castel, en face des nouveaux locaux de Furuno.

Pour mémoire, Happybulle a d’abord été constituée en auto-entreprise en novembre 2011 au domicile des fondateurs, puis en SARL en 2014. Happybulle réalise des bijoux à partir de dessins d’enfants. Depuis sa création, Happybulle connaît une croissance continue avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 (96.000 commandes) et une prévision de 4 millions pour 2020.

En termes d’emploi, Happybulle compte désormais une quinzaine de salariés permanents et une quinzaine de saisonniers pour les pics d’activité (fête des mères, fête des pères, Noël, …).

Pour ce qui est du projet immobilier, Happybulle a acheté un lot de 3.600 m² et fait construire 1.200 m² de bâtiments mixtes en compte propre. Les premiers 600 m² seront utilisés par Happybulle et le solde sera loué dans un premier temps. Le nouveau bâtiment, construit par AGC, pourra accueillir une cinquantaine de collaborateurs. L’investissement est estimé à 2 millions d’euros. Le début des travaux est prévu pour octobre, pour une livraison en août 2012.

En savoir plus sur le site https://www.happybulle.com/



Sur vos tablettes : Patrick Séguin, prochain grand témoin du club

Patrick Séguin, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux, sera le prochain grand témoin du club des entreprises le jeudi 29 octobre à l’hôtel Mercure Bordeaux-Aéroport (1, avenue Charles Lindbergh).

Patrick Séguin évoquera l’ensemble des questions d’actualité, notamment liées au plan de relance, et répondra aux questions de la salle.

Sur inscription (nombre de places limité)




À savoir

Pour ne rien manquer de l'actualité économique à Mérignac : abonnez-vous à nos lettres d'information.