Décembre 2022

 

LA PAROLE EST À LA MAJORITÉ


 

« ANGELA », UN OUTIL DE PLUS DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Mérignac est engagée de longue date pour l’égalité femmes-hommes et dans la lutte contre toutes les formes de violences sexistes et sexuelles à travers l’aide aux associations, la mise en oeuvre de permanences juridiques et sociales, la mise à disposition de logements d’urgence ou par l’éducation à l’égalité, dès le plus jeune âge.

Je suis convaincue, avec Gisèle Halimi, que les violences faites aux femmes s’inscrivent dans un continuum de violences, qui ne connaît que des différences de degré, pas de nature. C’est pourquoi il ne faut jamais rien laisser passer : ni le propos méprisant, ni l’insulte, ni le harcèlement. C’est à cette logique que répond le dispositif « Demandez Angela ». Il permet, grâce à la mobilisation de commerçants volontaires, de créer un réseau sûr et solidaire de lieux (bars, hôtels, restaurants, commerces…) ayant la capacité d’assister et de soutenir des personnes qui subissent une situation de harcèlement. Aujourd’hui encore, les femmes sont trop nombreuses à avoir été harcelées ou suivies dans la rue et les transports en commun. Et si le harcèlement de rue touche particulièrement les femmes, il peut toucher tout le monde.

Je salue l'engagement des commerçants qui permet de diffuser une culture de vigilance et de refus des violences et contribue à faire de notre ville et de ses lieux de vie un espace plus sûr pour chacune et chacun d’entre nous.

Marie Récalde, adjointe au maire, déléguée au développement économique, à l’emploi, à l’innovation, à la formation et à l’égalité femmeshommes. Groupe PS et apparentéss


 

STADE NAUTIQUE, QUEL EMBARRAS

Le report de l’ouverture du stade nautique de Mérignac nous plonge dans l’incertitude puisque l’issue de la procédure en cours demeure incertaine. La construction d’infrastructures nouvelles se heurte régulièrement à des mouvements d’opposition en milieu urbain. Au stade nautique de Mérignac, ce sont les water jump – toboggans de plusieurs mètres de haut - qui suscitent les tensions et oppositions des riverains.

Si fournir une étude d’impact environnemental ne semblait pas obligatoire, nous savons qu’associée à la quasi-totalité des projets d’aménagement, elle optimise nos chances de vivre dans un milieu sain Déterminer les enjeux d’un aménagement afin de protéger notre environnement humain et physique, voilà une nécessité absolue ! Evaluer la sensibilité environnementale d’une zone affectée par un projet au sens large permet d’éviter des répercussions néfastes sur notre santé. Nous espérons sincèrement, qu’à l’issue de cette étude, les ajustements nécessaires, s’il y a besoin, permettront l’ouverture de ce nouveau complexe à vocation sportive et récréative, attendu par nombre de mérignacais et d’habitants de la Métropole.

Malgré ce coup d’arrêt, temporaire, le déploiement du réseau de chaleur associé au stade nautique avance à marche forcée et d’ici l’automne 2023, les tranchées et travaux ne seront plus qu’un souvenir lointain, laissant place à un réseau de fourniture d’énergie vertueux, économiquement rentable et avec des performances environnementales bien au-delà des normes exigées.

E.Sarraute pour le groupe Mérignac écologiste et solidaire

 


 

NON À LA FERMETURE DE LA POSTE D’ARLAC

Quand on ferme un bureau de poste, c’est tout le maillage territorial des services publics que l’on met en danger, on renforce l’isolement d’un espace géographique donné et, par conséquent, de ses habitants.

Quand on ferme un bureau de poste, on accepte de rendre toujours plus dépendantes les personnes à mobilité réduite.

Quand on ferme un bureau de poste, on accepte que les usagers deviennent des clients, dans des supermarchés qui ont récupéré les services autrefois fournis par (La Poste de Montesquieu ou de Chemin Long par exemple).

Qu’importe la confidentialité des démarches et qu’importe la qualité de service !

Ces fermetures de bureaux de poste s’opèrent majoritairement dans des quartiers où vivent les classes populaires. Les services mis à disposition y sont jugés non rentables or c’est ici, plus qu’ailleurs, qu’ils sont les plus utiles pour les habitants.

Aujourd’hui, usagers – syndicats – organisations politiques – élus se mobilisent pour maintenir la Poste d’Arlac, service de proximité.

Ils s’opposent à la privatisation de la Poste, fragilisant d’avantage le service public postal, mettant en cause ses missions, la cohérence de la complémentarité de ses activités, l’intérêt général.

La Poste contribue à l’aménagement du territoire, à la cohésion sociale, au développement de l’activité économique, donc au maintien et à la création de l’emploi dans sa globalité, au combat contre les inégalités sociales et territoriales.

Elus communistes : Claude Mellier, Joël Girard, Léna Beaulieu, Marie-Ange Chaussoy, Loïc Farnier

 


 

LA PAROLE EST À L’OPPOSITION


 

RECONSTRUCTION DU GYMNASE LÉO LAGRANGE : DU RETARD À L’ALLUMAGE

Quatre ans se sont écoulés depuis l’incendie criminel qui a détruit le gymnase Léo Lagrange le 30/12/2018.

Cet équipement n’était pas assuré « valeur à neuf » mais, grâce à la négociation menée par les services municipaux, la Ville a pu obtenir un dédommagement à hauteur de 7 millions d’euros. Cette somme a été versée sur les comptes de la Ville dès 2019.

Que s’est-il passé depuis ? Rien… ou presque !

Face aux besoins pressants des sportifs privés de leurs installations, la municipalité s’est finalement décidée à installer d’ici à la fin de cette année un préau sportif multifonctions sur le site de l’ancien COSEC. Cette structure démontable sera utilisée jusqu’en 2024. Coût 790.000 €.

Le 3/10/2022, une délibération du conseil municipal a entériné le choix du maître d’ouvrage délégué qui sera chargé de la reconstruction du nouveau gymnase : le processus de reconstruction ne fait donc que commencer. Que de temps perdu !

Ainsi en va-t-il des projets à Mérignac. En 2014, le stade nautique avait été promis pour 2020. Il n’ouvrirait ses portes qu’à l’orée de 2023, soit après 8 ans de patience. Pour le nouveau gymnase Léo Lagrange, le temps d’attente sera similaire…

La municipalité tarde trop à traiter ses dossiers.

Thierry Millet, Hélène Delneste et Antoine Jacinto Ensemble pour une Ville Durable

 


 

MÉRIGNAC…OU ALLONS NOUS ?

Un exécutif local qui se cache derrière « l’arbre » et se perd à « la barre du tribunal » !

Planter 1000 arbres… « Si on plante, c’est qu’on s’est planté ! l’Ecologie, ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt » entend-t-on dans les rangs des partis verts. Soyons fier de nos parcs qui relèvent d’un temps où la logique péri-urbaine savait encore favoriser un model environnemental équilibré. Aujourd’hui, c’est70 immeubles qui poussent, et plus de 7 000 nouveaux habitants dans le programme Marne-Soleil ! les prédictions des municipales 2020 se réalisent: nuisances, conflits avec les propriétaires, à quoi s’ajoutent plusieurs facteurs aggravants comme un immobilier sans cohérence architecturale et un manque de moyens anticipés de sécurité qui favorisera des zones de désordre…OU ALLONS NOUS ?

Un conflit insupportable ! Noyé dans l’imbroglio judicaire d’un Centre Nautique qui reste « à sec », est-on reparti pour un second dossier « Maison Carré » ?

On reprend la partition d’une symphonie inachevée ! Nous regrettons cette situation qui met dos à dos l’Etat, les décideurs locaux et les Mérignacais… manque de MEDIATION et d’ECOUTE ? Attentifs aux actions des parties, nous restons prêts à participer aux négociations de sortie de crise, dans l’intérêt des Mérignacais ! Ensemble !

Voir loin, pour faire grand…c’est ce que vous méritez, c’est ce que mérite MERIGNAC ! C’est la mission que porte notre Groupe.

Maria IACOB-GARIBAL, Suppléante au Député, et Patrice LASSALLEBAREILLES, Délégué Municipal HORIZONS