La Ville de Mérignac propose une réunion publique de présentation aux riverains et aux habitants le mercredi 12 juin à 18h30 au Krakatoa (3 avenue Victor Hugo).

Le Krakatoa entamera sa mue à l’automne

Inauguré en 1990, le Krakatoa  est l’une des 92 structures de l’hexagone bénéficiant du label d’Etat SMAC (scène de musiques actuelles). Initiée et gérée par l’association Transrock, la salle propose tout au long de l’année une programmation musicale diversifiée, mêlant artistes de renom et découvertes musicales de tous styles et de tous horizons. Proche de tous les publics, le Krakatoa développe également des projets de médiation bien connus des Mérignacais (éducation artistique et culturelle, Krakakids…) et accompagne les artistes locaux et la scène émergente par des dispositifs de structuration et de développement (Pépinière, Fil Sonore, le Nid…).

 

Un projet ambitieux sur le plan environnemental et énergétique...

La Ville de Mérignac a en effet engagé un ambitieux projet de réhabilitation, confié au groupement Dune Constructions et Compagnie architecture. Après la sélection de l’équipe de maîtrise d’œuvre en mars 2024, le permis de construire va être déposé et instruit. Cette rénovation permettra d’optimiser le lieu existant et de tendre vers un bâtiment passif avec la pose de panneaux photovoltaïques en toiture pour permettre une autoconsommation d’énergie, une isolation thermique et phonique plus performante et une esthétique mieux intégrée dans son environnement.

 

... Pour contribuer au développement du projet culturel

Ce nouveau projet pensé comme un lieu de vie, de découvertes, de rencontres et de création a pour vocation de perpétuer la volonté du Krakatoa depuis 34 ans de développer et favoriser l’expression des musiques actuelles sous toutes leurs formes, en amateur comme en professionnel, et de proposer un espace de convivialité, de culture et de citoyenneté, équipé pour permettre l’émergence de projets variés, en lien avec les habitants.

 

Le projet prévoit notamment :

  • d’agrandir la salle principale qui passera de 1200 à 1500 places,
  • la création d’une seconde salle pouvant accueillir 250 personnes,
  • l’ajout d’un espace d’expression et de création à destination des projets de médiation, d’accompagnement, ou encore de production audiovisuelle,
  • d’améliorer les espaces de travail des équipes (salariées, techniques, artistiques…).

 

La programmation du Krakatoa s’interrompra dans ses murs fin novembre 2024, mais l’association Transrock prévoit de poursuivre ses activités et imagine une programmation « hors les murs » durant la période de travaux qui débutera en janvier 2025 pour une durée prévisionnelle de 14 à 15 mois.

Extérieur du Krakatoa

Le budget

  • Projet retenu : Compagnie Architecture & Dune construction
  • Montant des travaux : 6 876 675€ HT
    Montant indiqué au programme : 5 900 000 € HT (valeur septembre 2022)
  • Coûts de l’opération : 7 806 675,91 €
    (comprend couts travaux + honoraires mission de base + honoraires dialogue)
  • Financements prévisionnels :
    • 1,5 million de la Région Nouvelle-Aquitaine
    • 1 million de l’Etat (DRAC - Direction régionale des Affaires culturelles)

 

Crédits image : © Compagnie architecture ; images Air Studio

Le projet en images
Vue intérieure depuis la salle

Crédits : © Compagnie architecture ; images Air Studio

Vue intérieure depuis le club Anak

Crédits : © Compagnie architecture ; images Air Studio

Espace d'accueil

Crédits : © Compagnie architecture ; images Air Studio

Un espace de convivialité ambitieux pour les artistes

Crédits :  © Compagnie architecture ; images Air Studio

Entrée du Krakatoa depuis l'avenue Victor Hugo

Crédits :  © Compagnie architecture ; images Air Studio